Insectes et invertébrés

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 27 mai 2020

Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis) ⚠️

Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis)

Cette coccinelle n'a rien de local, et est même invasive. Elle nuit aux coccinelles indigènes de par son appétit, son taux de reproduction, le fait qu'elle s'attaque aux autres coccinelles et parce qu'elle transporte des parasites sans en être elle-même affectée. Elle a été importée chez nous dans le cadre de la lutte biologique (comme quoi tout ce qui est "bio" n'est pas bon). Elle est hélas désormais bien installée en Europe et en Amérique et il sera impossible de l'éradiquer.

Elle est très fréquente partout dans le jardin, et plusieurs dizaines (centaines ?) d'individus peuplent la maison en hiver. Les chats la régulent un peu :)

lundi 25 mai 2020

Cantharide commune (Cantharis fusca)

Cantharide commune (Cantharis fusca)

Ce coléoptère est fréquemment trouvé sur les fleurs, il consomme un peu de nectar, des bourgeons mais c'est surtout un carnivore, qui régule les petits insectes tels que les pucerons. Les larves se nourrissent d'escargots. L'insecte peut être confondu avec son cousin le cantharide rustique (cantharis rustica). Ce dernier se distingue par une tâche noir sur le haut des élytres bien centrée alors qu'elle touche le bord la cantharide commune.

Abeille mellifère (Apis mellifera)

La classique abeille européenne, utilisée par l'homme pour sa production de miel. Apis mellifera se reconnaît notamment à ses pattes arrières larges et à la cellule allongée en forme de banane sur le bord extérieur de ses ailes.

dimanche 24 mai 2020

Punaise potagère (Eurydema oleracea)

Punaise potagère (Eurydema oleracea)

Tout comme la punaise rouge du chou, la punaise potagère apprécie les crucifères. Elle se plaît donc dans notre prairie-jachère. Fait intéressant : deux formes existent, la rouge et la jaune. Les deux sont présentes sur la photo.

Punaise rouge du chou (Eurydema ornata)

Punaise rouge du chou (Eurydema ornata)

Cet punaise bien visible vit sur les crucifères, ce qui peut poser des problèmes sur les crucifères cultivées. Au jardin on la trouve dans la prairie-jachère, riche en plantes de cette famille.

Agrion

Agrion femelle

Cet insecte ne fait pas partie de la catégorie des libellules, mais de celle des demoiselles (zygoptères), qui ont les ailes repliées le long du corps au repos. Demoiselles et libellules sont néanmoins cousins, faisant partie de la grande famille des odonates. L'espèce exacte est difficile à déterminer avec certitude pour la femelle verte. Il pourrait s'agir d'un agrion porte-coupe (Enallagma cyathigerum). L'individu en bleu est lui bien un Enallagma cyathigerum.

Agrion porte coupe mâle

Pisaure admirable (Pisaura mirabilis)

Pisaure admirable (Pisaura mirabilis)

Cette araignée ne tisse pas de toiles mais chasses ses proies dans les herbes basses (ici du trèfle). Elle est très fréquente au jardin.

lundi 18 mai 2020

Punaise des baies (Dolycoris baccarum)

Punaise des baies (Dolycoris baccarum)

La punaise des baies, très commune; se nourrit de fleurs, de fruits et de graines qu'elle pique. Elle consommerait au moins 50 espèces végétales. Ses habitats sont aussi très divers.

Lepture tacheté (Rutpela maculata)

Lepture tacheté (Rutpela maculata)

Le lepture taché fait partie de la famille des coléoptères. L'insecte longicorne adulte se nourrit de fleurs. Sa larve par contre se développe dans le bois en décomposition (d'où l'interêt de conserver du bois mort au jardin). Le specimen a été photographié était sur une julienne des dames, plante qui attire décidémment un grand nombre d'insectes.

Argus bleu (Polyommatus icarus)

Argus bleu (Polyommatus icarus)

Aussi appelé azuré commun ou azuré de la bugrane, ce papillon floricole est parait-il commun mais je ne l'avais encore jamais rencontré. L'animal n'est pas facile à photographier, virevoltant de fleurs en fleurs. Sa chenille apprécie les légumineuses telles les luzernes ou les trèfles, il n'est donc pas surprenant de le trouver dans notre prairie-jachères qui en accueille un bon nombre.

dimanche 17 mai 2020

Thomise variable (Misumena vatia)

Thomise variable (Misumena Vatia)

La thomise variable fait partie de la famille des thomisidae, aussi appelées araignées-crabe du fait de leur double paire de pattes avant très longues et parce qu'elles marchent parfois de côté. Les thomises sont des véritables caméléons, capables de changer de couleur en fonction de la fleur sur laquelle elles ont choisi de chasser. Ce changement de couleur n'est cependant pas instantané, 24h sont nécessaires. Les thomises ne tissent pas de toiles, mais sont capable de secréter du fil au besoin. Le spécimen photographié est une femelle, postée sur une fleur de julienne des dames.

dimanche 10 mai 2020

Escargot (Cepaea)

Escargot des jardins (Cepaea Hortensis)

Le Cepaea est un escargot très courant dans les jardins, les haies, les forêts. Je ne suis pas certain de la variété de ce specimen. Le bord de la coquille étant clair il s'agit probablement de Cepae Hortensis, ou escargot des jardins. L'escargot des bois (Cepaea Nemoralis) affiche un bord de coquille sombre. Mais quand les deux espèces cohabitent les couleurs peuvent se brouiller, et le seul moyen des les différencier implique d'observer leurs organes génitaux. Je n'irai pas jusque là :)

dimanche 3 mai 2020

Hanneton commun (Melolontha Melolontha)

hanneton commun - melolontha melolontha

Le hanneton commun fait partie de la famille des scarabées et de l'ordre des coléoptères. Au stade larvaire, qui dure 3 ans, il est connu sous le nom de "vers blanc". Cet insecte végétarien, se nourrissant de racines, de bois, de feuilles et de fruits était peu apprécié des agriculteurs et des jardiniers du fait des dégats occasionnés aux cultures. On mobilisait même les enfants pour les détruire, sous le nom de "hannetonnage". Avec l'usage des pesticides sa population a très fortement regressé. Le hanneton aurait une prédilection pour le chêne. Ca tombe bien il y en a au jardin :)