Insectes et invertébrés

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 1 août 2020

Ecaille du séneçon (Tyria jacobaeae)

Chenilles d'écaille du séneçon (Tyria jacobaeae)

L'écaille du séneçon, aussi appelée goutte-de-sang est un papillon de nuit rouge et noir dont la plante hôte quasi-exclusive est le séneçon jacobée, très abondant au jardin. La chenille comme le papillon sont toxiques, c'est pourquoi ils peuvent se permettre d'arborer des couleurs vives pour mettre en garde d'éventuels prédateurs. Les chenilles sont souvent vues en groupes.

mercredi 29 juillet 2020

Petite biche (Dorcus parallelipipedus)

Petite biche (Dorcus parallelipipedus)

Le dorcus est le plus gros coléoptère que j'ai pu rencontrer dans notre jardin. Dans le famille des lucanidae, seul le lucane cerf-volant le dépasse en taille. Le dorcus apprécie les forêts, les lisières, les vieux vergers. Il dépend pour sa survie du bois en décomposition (ses larvent s'en nourrissent). C'est pourquoi le bois mort est si important au jardin ! L'adulte lui se nourrit de sève.

Petite biche (Dorcus parallelipipedus)

Corée marginée (Coreus marginatus)

Corée marginée (Coreus marginatus)

La Corée marginée est une punaise phytophage dont la forme rappelle celle des feuilles. Elle apprécie les prairies humides, les lisières, les friches. Parmi ses plantes de prédilection figurent le rumex et les sénéçons. Autant de raisons qui font qu'on la trouve en abondance au jardin.

mardi 28 juillet 2020

Doryphore (Leptinotarsa decemlineata) ⚠️

Doryphore (Leptinotarsa decemlineata)

Ce coléoptère nous est familier, pourtant le doryphore est une espèce invasive venant du mexique, qui a colonisé les Etats-unis au 19ème siècle puis la France et l'Europe à partir de 1922. Le doryphore ne se nourrit que de solénacées, dont les pommes de terre. Les dégats qu'il occasionne peuvent être importants.

mercredi 22 juillet 2020

Éristale sépulcrale (Eristalinus sepulchralis)

Cette mouche arborant des reflets métalliques fait partie de la famille des syrphes, même si elle n'est pas rayée de jaune et de noir. On la reconnait grâce à ses yeux très particuliers pointillés de noir, au fait que les yeux soient séparés, et aux traits sur le thorax bien visibles chez la femelle. C'est une syrphe des milieux humides, dont la larve se développe dans la vase et les eaux riches en matière organique.

lundi 13 juillet 2020

Grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima)

Grande sauterelle verte  (Tettigonia viridissima)

La grande sauterelle verte est la plus grande sauterelle française. Elle affectionne les prés, prairies, landes (d'où l'intérêt de laisser des zones non tondues dans le jardin). Elle fréquente également les arbres. Comme la plupart des sauterelle elle est carnivore, se nourissant principalement d'insectes et plus rarement de végétaux.

Criquet (Chorthippus sp.)

Criquet (Chorthippus sp.)

Beaucoup de criquet dans les pelouses et la jachère du jardin, qu'on a tendance à appeler à tort "sauterelles". La différence entre une sauterelle et un criquet tient dans le fait que la sauterelle à des antennes plus longues que le corps, et plus fines (de plus elle est carnivore alors que les criquets mangent des plantes). Le spécimen photographié a des antennes plus courtes que le corps, et plus épaisses que celles des sauterelles, c'est donc un criquet. La détermination des orthoptères est chose délicate. Renseignement pris auprès de plus expert que moi, il s'agit d'un criquet appartenant au genre Chorthippus. Il n'est pas possible de déterminer son espèce sur la base de la photo.

samedi 11 juillet 2020

Syrphe porte-plume (Sphaerophoria scripta)

Syrphe porte-plume (Sphaerophoria scripta)

Comme la plupart des syrphes, cet insecte ressemble à une guêpe mais c'est une mouche. Le Syrphe porte-plume se nourrit en grande partie de pucerons. Il migre en automne vers le sud, pouvant se déplacer de plusieurs milliers de km.

vendredi 10 juillet 2020

Aurore (Anthocharis cardamines)

Aurore (Anthocharis cardamines)

L'aurore est un papillon qui fréquente les prairies humides, les lisières, les haies. Ses plantes-hôtes sont la cardamine des près, l'alliaire officinale, la lunaire vivace, la cardamine amère, la moutarde des champs. Le specimen photographié est une femelle. Le mâle possèdes des zones oranges à l'extrêmité des ailes.

Téléphore fauve (Rhagonycha fulva)

Téléphore fauve (Rhagonycha fulva)

Ce coléoptère orangé appartient à la famille des cantharidae. On peut le trouver en lisière de bois, dans les prairies et dans les jardins. Son régime alimentaire est composé de pollen et d'insectes quand il est adulte. La larve se nourrit elle d'escargots et d'insectes.

Forficule perce-oreille (Forficula auricularia)

Forficule perce-oreille (Forficula auricularia)

Cet insecte très commun ne fera aucun mal à vos oreilles mais s'avère très utile au jardin. En effet il se nourrit la nuit de pucerons et autres ravageurs potentiels. Le jour il s'abrite de la lumière sous des roches, dans des fissures ou dans des feuilles enroulées. Des abris à forficules peuvent être fabriqué facilement en retournant des pots en terre cuite remplis de paille.

mardi 7 juillet 2020

Crambus des jardins (Chrysoteuchia culmella)

Crambus des jardins (Chrysoteuchia culmella)

Cet humble papillon aux yeux verts appartient à la famille des crambidae. Il est presque invisible quand posé sur une tige. Ses chenilles se nourrissent de graminées et de mousses. Une bonne raison de ne pas tondre partout.

Noctuelle de la patience (Acronicta rumicis)

Noctuelle de la patience (Acronicta rumicis )

La noctuelle de la patience est un papillon de couleur cendre. Les noctuelles étant le plus souvent des papillons nocturnes je n'ai pas encore eu le loisir de l'apercevoir. Mais sa chenille elle est visible en plein jour. Elle affectionne comme son nom l'indique les rumex, mais également les plantains, les chardons, le saule, l'aubépine... autant d'espèces végétales présentes dans le jardin.

lundi 6 juillet 2020

Myrtil (Maniola jurtina)

Myrtil (Maniola jurtina) Le Myrtil est un papillon qui fréquente les lieux herbeux, sa chenille se nourrissant de graminées, les adultes butinant divers fleurs. Le specimen photographié est une femelle (ocelle au centre d'une tâche orange).

Clyte arqué (Plagionotus arcuatus)

Clyte arqué (Plagionotus arcuatus)

Le clyte arqué est un coléoptère longicorne ressemblant de loin à une guêpe tant par ses couleurs que ses mouvements. Sa larve se nourrit de bois mais l'insecte ne fait pas de gros dégats, ne creusant que superficiellement. Le chêne et le hêtre seraient préférés, mais j'ai trouvé ce specimen sur notre tas de bois qui contient surtout du thuya, du pommier, du saule et du sureau.

dimanche 5 juillet 2020

Lepture rouge (Stictoleptura rubra)

Lepture rouge (Stictoleptura rubra) mâle

Le lepture rouge est un coléoptère dont les larves vivent dans le bois de résineux en décomposition. (alors que le lepture tâcheté est moins difficile et mange feuillus et conifères). Le fait que nous ayons des cyprès morts sur le terrain et que la forêt proche comporte des peuplements de pins sylvestres explique probablement sa présence. Les adultes se nourrissent de fleurs. Mâles et femelles diffèrent en apparence : le mâle à un pronotum noir tandis que celui de la femelle est de la même couleur que les élytres.

Lepture rouge (Stictoleptura rubra) femelle

Hanneton argenté (Hoplia philantus)

Hanneton argenté (Hoplia philantus)

Les hoplies, qui appartiennent à la famille de scarabées, se reconnaisent notamment à leurs longues griffes recourbées. Elles se nourrisent de feuilles et de fleurs, de racines pour les larves. L'identification est délicate, mais l'espèce de ce spécimen est très probablement Hoplia philantus car l'espèce est présente dans le département du Nord. Je les ai observé en grand nombre à l'occasion de parades nuptiales qui favoriseraient la diffusion des phéromones.

samedi 4 juillet 2020

Abeille lasioglosse (Lasioglossum sp.)

Abeille lasioglosse (Lasioglossum sp.)

L'espèce de cette abeille ne peut être déterminée avec certitude, mais elle appartient au genre lasioglossum. Ces petites abeilles subsociales nichent dans la terre.

Abeille lasioglosse (Lasioglossum sp.)

Bourdon (Bombus groupe lapidarius)

Bourdon des pierres (Bombus groupe lapidarius)

Il n'est pas possible de déterminer précisément l'espèce de ce bourdon mais il appartient au groupe des lapidarius. On le reconnait à sa robe noire avec un derrière brun/rouge. Le bourdon des pierres est nommé ainsi car il établit fréquemment ses nids dans des fissures de murs, dans des infractuosités.

vendredi 3 juillet 2020

Bourdon (Bombus groupe terrestribombus)

Bombus (terrestribombus) sp.

Les bourdons terrestres sont le groupe de bourdons le plus fréquent en Europe. Il en existe plusieurs espèces, se reconnaissant au fait qu'ils possèdent une bande jaune à l'avant du thorax, une autre à l'avant de l'abdomen et à leur derrière blanc. Ils se nourrissent de nectar, participant se faisant à la pollinisation des fleurs (bien plus au passage que les abeilles pourtant plus médiatisées). Les bourdons nichent dans la terre. Il n'est pas possible sur la base de la photo de déterminer l'espèce exacte du spécimen photographié. Il pourrait s'agir de Bombus terrestris.

- page 1 de 3