mercredi 27 mai 2020

Trèfle incarnat (Trifolium incarnatum)

Trèfle incarnat (Trifolium incarnatum)

Cette légumineuse, comme la majorité des trèfles, est d'origine méditerranéenne, mais a été largement naturalisée en Europe et dans le monde étant cultivé à la fois comme engrais vert et comme fourrage. Alors que beaucoup de trèfles sont vivaces, celui-ci est annuel. Au jardin on le trouve près de la façade ouest de la maison.

mardi 26 mai 2020

Jacinthe des bois (Hyacinthoides non-scripta)

Jacinthe des bois (Hyacinthoides non-scripta)

La jacinthe des bois comme son nom l'indique est une plante de sous-bois. C'est une vivace à bulbe de la famille des liliacées. Ses jolies clochettes apparaissent en mai. Elle est présente dans le jardin dans le verger qui avec sa végétation est très proche d'une forêt.

mardi 19 mai 2020

Cerfeuil sauvage (Anthriscus sylvestris)

Cerfeuil sauvage (Anthriscus sylvestris)

Cette plante vivace est l'une de premières ombellifères à fleurir. Elle pousse très rapidement et peut mesurer jusqu’à 1m de haut. L'Anthrisque apprécie les sols forestiers et riches en matière organique. On le trouve un peu partout au jardin. Les insectes l'apprécient. Les feuilles sont comestibles, mais le risque est grand de confondre cette plante avec d'autres ombellifères mortelles commes les cigues : mieux vaut donc s'abstenir.

Cerfeuil sauvage (Anthriscus sylvestris)

Prêle des champs (Equisetum arvense)

Prêle des champs (Equisetum arvense)

La prêle est une vivace qui affectionne les endroits humides, les sols sablo-limoneux (elle est très riche en silice) et les sites anthropisés. C'est une plante très ancienne, apparue avant les dinosaures, il y a entre 360 et 400 millions d'années. On la trouve un peu partout au jardin et aux alentours, particulièrement dans la prairie-jachère et sur le trottoir longeant la propriété.

Ornithogale à feuilles étroites (Ornithogalum umbellatum)

Ornithogale à feuilles étroites (Ornithogalum umbellatum)

Aussi appelée ornithogale en ombelle, ou dame de onze heure, cette fleur est une bulbeuse qui fleurit au printemps pour ensuite disparaître jusqu'à l'année suivante. Biologiquement c'est une cousine des asperges, mais attention elle est toxique ! Elle apprécie les sols argileux et le soleil. Présente en grand nombre elle indiquerait un sol compacté et pauvre en vie microbienne. Au jardin on la trouve sur la façade ouest de la maison.

lundi 18 mai 2020

Véronique des champs (Veronica arvensis)

Véronique des champs (Veronica arvensis)

La véronique des champs est discrète, et presque invisible dans notre prairie-jachère. La plante peut mesurer de 5 à 25cm de haut. Elle est commune dans les terrains vagues, les chemins, les talus. Elle n'aimerait pas les terres trop humides. Cela explique peut-être pourquoi elle est si petite chez nous.

dimanche 17 mai 2020

Bleuet (Cyanus segetum hill)

Bleuet (Cyanus Segetum  Hill)

Le bleuet est une annuelle de la famille des asteracées. Elle était autrefois très présente dans les champs (c'est une commensale des cultures) comme les coquelicots, mais la chimie l'a faite disparaître... Cette fleur aime les sols argilo-limoneux, les nitrates, et la lumière. On la trouve au jardin proche de la maison, exposée plein ouest.

vendredi 15 mai 2020

Ronce bleuâtre (Rubus caesius)

Cette ronce est moins connue que sa grande sœur la ronce commune (Rubus Fruticosus). Elle est plus petite, tout comme ses fruits, et ses épines sont plus faibles. Elle apprécie les milieux humides, ce qui explique qu'au jardin on la trouve en limite de propriété dans le verger, un fossé bordant le terrain.

lundi 11 mai 2020

Julienne des dames (Hesperis matronalis)

Julienne des dames (Hesperis Matronalis)

La julienne des dames fait partie de la famille des crucifères reconnaissables à leurs fleurs à quatre pétales formant une croix. Elle peut être annuelle ou vivace. Les pétales peuvent être de couleur mauve ou blanche C'est une plante de lisière, qui affectionne la mi-ombre et les sols frais. Elle serait rare dans les plaines du Nord. Au jardin elle apparaît dans une section ombragée proche de la maison, non loin de bouleaux et de saules, en compagnie de consoudes.

Julienne des dames (Hesperis Matronalis)

dimanche 10 mai 2020

Laiteron épineux (Sonchus Asper)

L'apparence de ses feuilles pourrait faire penser à un chardon, mais le laiteron épineux, aussi appelé laiteron âpre, est une asteracée. La plante peut être annuelle ou bisannuelle. Elle tire son nom du suc blanc qui sort quand on coupe une de ses tiges et ressemble à du lait. Elle était consommée comme légume autrefois. Le laiteron aime l'azote, l'argile et la lumière : il trouve naturellement sa place chez nous dans la prairie-jachère.

Céraiste aggloméré (Cerastium glomeratum)

Céraiste aggloméré (Cerastium Glomeratum)

Une petite annuelle cosmopolite de l'ordre des caryophyllacées, tout comme le compagnon rouge. Présente au jardin dans le prairie-jachère. Les fleurs ne sont pas ouvertes sur la photo.

Trèfle douteux (Trifolium dubium)

Trèfle douteux (Trifolium dubium)

Encore une légumineuse : le petit trèfle jaune, ou trèfle douteux, est une annuelle de petite taille à fleurs jaunes. On peut confondre très facilement ce trèfle avec la luzerne lupuline (Medicago Lupulina). Mais la luzerne possède une petite pointe au bout des feuilles que ne possède pas le trèfle. Et quand des gousses sont présentes, celles-ci sont linéaires chez le trèfle, tandis qu'elles sont enroulées chez la luzerne. Cela dit en l'absence de fruits, je reste encore hésitant sur l'identification à l'heure où j'écris ce billet :) Si vous avez un avis n'hésitez pas à le faire savoir en commentaire. Au jardin on trouve ce trèfle dans la prairie-jachère.

Vesce hérissée (Vicia hirsuta)

Vesce hérissée (Vicia Hirsuta)

La vesce hérissée ou vesce hirsute est une légumineuse annuelle tout comme sa cousine Viscia Sativa. C'est une plante des haies, des prairies, des champs. Plus petite et moins colorée, elle se montre bien plus discrète que Viscia Sativa. On la trouve au jardin dans notre prairie-jachère.

mardi 5 mai 2020

Géranium à fleurs découpées (Geranium dissectum)

Géranium à fleurs découpées (Geranium Dissectum)

Difficile d'imaginer être en face d'un géranium à première vue mais c'en est bien un :) Le Géranium à fleurs découpées est une annuelle qui se plait en bordure de champs, sur les chemins, au pied des haies, dans les prairies. Chez nous c'est justement dans la prairie jachère qu'on le trouve. La plante aime la lumière.

Géranium à fleurs découpées (Geranium Dissectum)

Lierre terrestre (Glechoma hederacea)

Lierre terrestre (Glechoma Hederacea)

Ce lierre n'a absolument rien à voir avec le lierre grimpant (Hedera helix). Il fait en réalité partie de la famille des lamiacées et est donc un cousin des menthes, des lamiers, des lavandes, ou des thyms. C'est une vivace rampante qui apprécie les milieux frais humifères et la mi-ombre, tout en s'accommodant d'environnement plus ensoleillés. On pourrait à première vue le confondre avec un lamier mais la forme des feuilles et des fleurs est nettement différente. Une autre différence est que le lierre terrestre est très aromatique, dégageant une odeur balsamique très forte. Chez nous il se plait dans le verger, à l'ombre du vieux noyer et des saules, et en lisière du verger où il arbore des feuilles plus rouges, peut-être pour se protéger du soleil ?

Lierre terrestre (Glechoma Hederacea)

lundi 4 mai 2020

Compagnon rouge (Silene dioica)

Compagnon rouge (Silene Dioica)

Le compagnon rouge est une vivace de la famille des caryophyllacées. Cette plante est très présente chez nous dans le verger qui sert aussi de parcours pour nos poules et nos oies. Elle aime les bois frais et humides, les lisières. Elle se plait particulièrement en dessous d'un vieux noyer, où elle forme de larges colonies.

Vesce commune (Vicia sativa)

Vesce commune (Vicia Sativa)

La vesce commune est une légumineuse, c'est-à-dire une plante qui puise l'azote dans l'air et grâce à des bactéries le stocke dans ses racines. C'est pourquoi on l'utilise parfois comme engrais vert. La plante est grimpante et s'agrippe à tout ce qu'elle peut trouver dont les graminées et ses propres congénères. C'est une plante mellifère, et comestible. On la trouve de-ci et de-là au jardin, elle semble aimer le soleil sans excès. Elle indiquerait des sols compactés.

Gaillet gratteron (Galium aparine)

Gaillet gratteron (Galium Aparine)

Le gaillet gratteron est une plante annuelle de la famille des rubiacées (tout comme le caféier) considérée comme une mauvaise herbe. Mais elle n'est pas vraiment embêtante je trouve et s'arrache facilement au besoin. Outre son aspect visuel on la reconnait par son caractère très accrocheur : un vrai velcro végétal ! Le gaillet aime les sols argileux humides, l'azote, et se plait aussi bien au soleil qu'à mi-ombre. Au jardin je le trouve surtout dans une jachère située sur un ancien champ, qui satisfait à tous ces critères. La plante est comestible.