jeudi 6 août 2020

Cirse des champs (Cirsium arvense)

Cirse des champs (Cirsium arvense)

Contrairement à ce qu'on pourrait penser il ne s'agit pas d'un chardon. Mais il pique tout autant ! Il se distingue du cirse commun notamment par ses bractées (les mini feuilles juste en dessous des fleurs) qui sont pourpres. Le cirse des champs est une vivace, se propageant par ses rhizomes. Il est envahissant, spécialement sur les sols ayant un excès de matières organiques. Sa destruction est même obligatoire pour les agriculteurs. Cela dit les butineurs et les insectes l'adorent, et les oiseaux consomment ses graines.

Cirse des champs (Cirsium arvense)

mardi 4 août 2020

Grande ortie (Urtica dioica)

Grande ortie (Urtica dioica)

Une plante que tout le monde connait pour son caractère piquant. L'ortie dioïque est une plante vivace de la famille des urticacées. Elle apprécie fortement les terrains azotés. Au jardin on la trouve un peu partout, notamment dans le verger qui abrite le parcours des poules et de la pâture.

Grande ortie (Urtica dioica)

lundi 3 août 2020

Renouée des oiseaux (Polygonum aviculare)

Renouée des oiseaux (Polygonum aviculare)

La renouée des oiseaux est une plante vivace de la famille des polygonacées, à laquelle appartiennent entre autres les rumex et le sarrasin. Comme son nom l'indique les oiseaux l'apprécient, pour ses graines notamment. Au jardin on la trouve de ci et de là dans le verger.

samedi 1 août 2020

Séneçon jacobée (Jacobaea vulgaris)

Séneçon jacobée (Jacobaea vulgaris)

Le Séneçon jacobée est une plante vivace ou bisannuelle de la famille des asteracées. Le Séneçon de Jacob aime le soleil et s’accommode de la sécheresse. Au jardin on le trouve en abondance dans le verger où il forme de larges stations. Il plait énormément aux insectes dont les abeilles et syrphes et est l'hôte de l'écaille du séneçon, un papillon. Attention toutefois c'est une plante toxique pour les chevaux et le bétail, quoique les moutons y seraient moins sensible, et les chèvre le consommeraient volontiers.

Séneçon jacobée (Jacobaea vulgaris)

Millepertuis perforé (Hypericum perforatum)

Le millepertuis perforé est le millepertuis le plus commun en Europe. Cette famille tire son nom du fait que les feuilles de bon nombre d'espèces semblent comporter un grand nombre de petites ouvertures ("mille pertuis"). La plante est vivace. Le millepertuis aime le soleil et les sols calcaires. Il est très abondant au jardin, notamment dans la prairie-jachère.

mardi 28 juillet 2020

Grand plantain (Plantago major)

Grand Plantain (Plantago major)

Plante vivace extrêmement commune, le grand plantain aime les sols compactés et supporte très bien piétinements et roulages. Il se distingue du plantain lancéolé par ses feuilles bien plus larges. Ses graines, comme celles de tous les plantains, sont appréciées des oiseaux sauvages. Au jardin on le trouve sur les chemins et dans l'allée servant de garage à la voiture. Ailleurs, notamment dans le verger, c'est plutôt le plantain lancéolé qui domine.

Epilobe à petites fleurs (Epilobium parviflorum)

L'épilobe à petites fleurs est une vivace de la famille des onagracées. La plante apprécie les milieux humides et les sols frais. Au jardin on la trouve dans la lisière entre pâture et verger.

lundi 27 juillet 2020

Liseron des champs (Convolvulus arvensis)

Liseron des champs (Convolvulus arvensis)

Redouté des jardiniers, le liseron des champs est une vivace rampante et grimpante aux fleurs caractéristiques. Il participerait à la bonne santé des sols grâce à son système racinaire. Chez nous il n'a rien d'envahissant. On le trouve principalement en périphérie du jardin, à la limite d'un champ justement.

Carotte sauvage (Daucus carota)

ombelle de carotte sauvage (Daucus carota)

Daucus carota est l'ancêtre de nos carottes cultivées. Il s'agit d'une ombellifère annuelle ou bisannuelle. On la reconnait notamment à la présence d'une fleur rouge grenat au centre des ombelles, à ses jeunes ombelles rosées et à son odeur de carotte. Mais n'allez pas la cueillir sans de solides connaissances en botanique : elle ressemblent à plusieurs ombellifères toxiques dont la ciguë ! Les insectes l'adorent. La carotte sauvage aime le soleil et les terrains secs. De ce fait elle est peu présente au jardin à la différence de l'anthrisque, une ombellifère commune par chez nous. On la trouve au milieu de la pâture, sur une petite station sèche et caillouteuse.

Carotte sauvage (Daucus carota)

Habitus carotte sauvage (Daucus carota)

Benoîte commune (Geum urbanum)

Benoîte commune (Geum urbanum

La benoîte commune, ou herbe de saint Benoît, est une plante vivace de la famille des rosacées. Autrefois on utilisait ses racines comme le clou de girofle. Elle aime la fraîcheur et se plait dans les sous-bois, les haies, les bords de rivières. Au jardin on la trouve dans le verger.

Benoîte commune (Geum urbanum)

mercredi 22 juillet 2020

Lysimaque nummulaire (Lysimachia nummularia)

Lysimaque nummulaire (Lysimachia nummularia)

Cette vivace rampante est également appelée herbe aux écus, en référence à la forme ronde de ses feuilles qui évoque des pièces de monnaie. Les lysimaques appartiennent à la même famille que les primevères. La lysimaque nummulaire affectionne les sols humides et riches. Au jardin on la trouve dans le verger, à proximité de fossés humides.

Brunelle commune (Prunella vulgaris)

Brunelle commune (Prunella vulgaris)

Cette fleur vivace fait partie de la famille des lamiacées, très représentée au jardin, comme le lierre terrestre ou les différentes espèces de lamier (hybride, pourpre, blanc) . La brunelle affectionne les prés, les lisières. Au jardin on la retrouve donc dans le verger ainsi que dans la pâture.

Framboisier (Rubus idaeus)

Framboisier (Rubus idaeus)

Le framboisier est une ronce plutôt montagnarde originaire d'Europe et d'Asie mais elle cultivée et naturalisée un peu partout. On ne présente plus ces fruits.

vendredi 10 juillet 2020

Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

L'achillée millefeuille est une plante vivace rhizomateuse de la famille des asteracées. Contrairement à ce que son apparence pourrait laisser penser ce n'est pas une ombellifère. Elle aime les terrains riches et secs, les prairies, les chemins. Et le soleil. On la trouve partout au jardin, que ce soit dans la prairie-jachère, dans la pâture ou dans la pelouse.

Lin cultivé (Linum usitatissimum)

Lin cultivé (Linum usitatissimum)

Le lin cultivé est une plante annuelle oléagineuse de la famille des linacées. Si on en croit les archéologues, le lin serait l'une des premières espèces cultivée par l'homme. Son histoire débute dans le croissant fertile il y a plus de 11000 ans. Il a ensuite été cultivé par les gaulois dans la vallée de la Lys il y a plus de 2000 ans. Plus tard sa culture s'est développée dans les flandres au 13ème siècle. C'est donc une plante avec une histoire locale. Le lin n'était pas présent spontanément dans le jardin, mais un massif a été semé à partir de graines de magasin bio destinées à l'alimentation, pour le plaisir des yeux, et pour nourrir butineurs et oiseaux. En espérant que le lin se propage ensuite dans la prairie-jachère.

massif de fleurs de lin

Lotier des marais (Lotus pedunculatus)

Lotier des marais (Lotus pedunculatus)

Le lotier des marais est une légumineuse vivace appréciant les sols à tendance hydromorphe (gorgés en eau). Il se distingue du lotier corniculé (Lotus corniculatus) par le fait que ses tiges sont creuses, par un nombre de fleurs par ombelle plus important (6 à 12), et par des dents du calices étalées avant la floraison. Au jardin il est peu présent, on le trouve dans quelques endroits particulièrement humides de la prairie-jachère comme la limite avec le champ voisin ainsi que dans un roncier situé en partie basse.

mardi 7 juillet 2020

Mouron rouge (Lysimachia arvensis)

Mouron rouge (Lysimachia arvensis)

Le mouron rouge est une petite annuelle rampante. A la différence du mouron blanc, il est toxique. On le retrouve un peu partout dans le jardin, de façon éparse.

lundi 6 juillet 2020

Renouée persicaire (Persicaria maculosa)

Renouée persicaire (Persicaria maculosa)

Cette renouée indigène tire son nom latin de la forme de ses feuilles en forme de feuilles de pêcher. La renouée persicaire est une annuelle de la famille des polygonacées. Elle aime l'azote et les sols limoneux. Pas étonnant qu'elle se plaise au jardin, spécialement au potager !

jeudi 2 juillet 2020

Chenopode blanc (Chenopodium album)

Chenopode blanc (Chenopodium album)

Le chénopode blanc, parfois appelé anserine blanche, est une plante annuelle de la famille des amaranthes. On le reconnait à ses feuilles dont la forme rappelle celles des pattes d'oie, et à son apparence farineuse. Le chénopode blanc apprécie l'azote et les sols perturbés. Il envahit donc volontiers les potagers et les cultures. C'est une plante comestible. Au jardin on le trouve en abondance au potager et dans la prairie-jachère.

Digitale pourpre (Digitalis purpurea)

Digitale pourpre (Digitalis purpurea)

La digital pourpre est une plante bisannuelle, parfois vivace de la famille des scrophulariacées. Elle peut mesurer de 50 cm à 1.5m. Elle est toxique, mais également très appréciée des butineurs. Elle apprécie les sols silicieux. Non présente spontanément, nous l'avons installée à mi-ombre près de la praire-jachère.

- page 1 de 3