Archives par catégorie : Montres

Bulova 96A102 : un look de 2ème guerre mondiale

A la recherche d'une montre à quartz moderne abordable avec un look militaire vintage ? Le modèle 96A102 de chez Bulova a tout pour plaire. Il s'agit en fait d'un modèle commémoratif, la marque Bulova ayant fourni l'armée américaine pendant la seconde guerre mondiale et pendant la guerre de Corée.

Réédition montre militaire 2ème guerre mondiale Bulova 96a102

Le boitier en acier mat reprend les lignes des montres de GI de la marque produites sur la fin de la deuxième guerre mondiale et pendant les années 50-60 (type MIL-W-3818A). Sa taille a été un peu augmentée par rapport aux standards de l'époque (40mm contre 32mm à l'origine). La cadran lui s'inspire plutôt de ceux des années 40 (type A11). Sa lisibilité est excellente, et la luminosité dans le noir plutôt bonne du fait de la surface des index et des aiguilles. Comme les modèles originaux, le verre est en plexiglas, et domé. Il est cependant moins épais que l'original. La montre est fournie avec un bracelet en toile khaki et cuir, d'apparence très similaire aux bracelets militaires de l'époque.

En ce qui concerne le movement, la montre est équipée d'un mouvement quartz Miyota, probablement un 1L45. Sa précision est de 20 secondes par mois et la durée de vie de la pile de 3 ans.

La Komandirskie de l'espace

Les montres spatiales suscitent beaucoup d'intérêt chez les amateurs, et les Speedmasters, Strela, Sturmanskie, Sinn 142 et autres Seiko Pogue (pour n'en citer que quelques-unes) se négocient souvent à des prix aussi élevés que les orbites sur lesquelles elles ont été portées.

Pourtant il existe une montre portée dans l'espace que tout un chacun peut acquérir pour 45 euros environ. Il s'agit de la Vostok Komandirskie des forces spatiales militaires russes :

Montre Vostok Komandirskie des forces spatiales russes, portée dans l'ISS

Cette montre a été portée dans l'ISS comme en attestent ces photos prises dans la station (crédit : www.ussr-airspace.com)

Montre Vostok Komandirskie en apesanteur dans la station spatiale ISS

Komandirskie dans la station ISS

L'insigne visible dans la partie supérieure du cadran de la montre est celui des équipes de lancement des forces spatiales de Baikonour au Kazakhstan et de Plesetsk en Russie.

La version proposée actuellement par Vostok est en tout point identique à l'original, à l'exception des index qui sont numériques sur la version moderne et facettés sur la version originale, et de la couronne qui est un peu plus petite sur la version moderne Le bracelet est également différent, puisque l'original était apparemment doté d'un bracelet Timex Expedition. J'ai mis sur le mien un NATO en simili-cuir d'apparence similaire, la montre étant livrée d'origine avec le bracelet Vostok en cuir noir standard.

Mod Vostok Komandirskie "tank"

Petite customisation facile d'une Vostok Komandirskie "tank" :

Montre russe Vostok Komandirskie "tank"

Le bracelet NATO Perlon, extrêmement confortable, vient de chez RLT Watches, et la lunette de chez Boris_gvb sur EBay. Le tout lui donne un look très proche des modèles de Komandirskie des années 80.

Gigandet Sea-ground : une Rolex du pauvre bien sympathique

Cela faisait quelques temps que l'envie d'une "sub-like" me titillait, non pas pour jouer les m'a-tu-vu, mais plutôt pour les lignes classiques de cette montre iconique et le clin d'oeil à James Bond. Quantité d’hommages et de montres s'inspirant du modèle original existent, plus ou moins abordables, et plus ou moins qualitatifs. Celle qui a retenu mon attention est le modèle Sea-ground de Gigandet, dans sa version vintage. Comme j'ai été très gentil cette année, j'ai eu le plaisir de la trouver à Noël au pied du sapin :)

gigandet-sea-ground.jpg

Gigandet est une veille marque horlogère suisses disparue en 2000, dont le nom a semble-t-il été racheté par un emboiteur allemand utilisant des pièces asiatiques. Il ne s'agit cependant pas de chinoiseries bas de gamme, puisque les mouvements embarqués sont de marque Citizen-Miyota ou Seiko en fonction des modèles.

La Sea-ground est équipée d'un mouvement Citizen-Miyota 8215 (PDF). Il s'agit d'un mouvement automatique à 21 rubis, sans stop-seconde, avec changement rapide de date et possibilité de remontage manuel. Sa réserve de marche est de 42 heures. Le mouvement seul sur Ebay vaut une cinquantaine d'euros. Sa précision est tout à fait correcte, et ce mouvement d'entrée / milieu de gamme jouit d'une bonne réputation dans le milieu des amateurs de montres.

Au niveau extérieur la Sea-ground reprend pratiquement l'essentiel des codes de la Rolex Submariner (lignes du boitier, aiguilles mercedes, forme des index, cyclope...) mais la taille (43mm hors couronne) et le design de la lunette sont plus proches du modèle Sea-Dweller. Le bracelet de 22mm est en acier massif et non pas en tôle pliée ce qui est une très bonne chose.

gigandet-sea-ground-2.jpg

L'acier utilisé est un acier 316L, très souvent utilisé en horlogerie car résistant aux rayures et hypoallergénique. Le verre de la montre est un verre minéral trempé.

Au final je suis très satisfait de cette sub-like. A moins de 100€ sur Amazon, c'est de mon point de vue une bonne affaire qui offre bien plus que quantité de montres vendues plus cher en bijouterie (par contre ne pas se laisser abuser par le prix barré artificiel de 300€ qui est affiché par certains vendeurs: pour un budget de 300 euros autant partir sur des modèles de marques telles que Seiko ou Citizen).

Montre Timex T41711 : un look de guerre du Vietnam

Elle ne paye pas de mine cette Timex en plastique vendue une trentaine d'euros sur Amazon ou sur Ebay. Pourtant elle est intéressante à plus d'un titre et mérite qu'on s'y intéresse.

Timex T41711 : la montre de Mc Gyver et de la guerre du Vietnam

D'abord parce que c'est la montre de McGyver, d'où la photo avec le couteau et le trombone, les deux outils favoris du héros. Mais aussi parce que cette montre est la digne héritière des montres militaire américaines des années 60, conformes à la norme MIL-W-46374 et portées au Vietnam, dont elle reprend les principales caractéristiques : le boitier en plastique de 32mm, le verre acrylique très légèrement dômé, le cadran strictement identique aux modèles militaires jusqu'à la police de caractère utilisée, le bracelet nylon brun ou olive. D'ailleurs Timex a équipé les forces américaines, au même titre que des marques plus prestigieuses comme Benrus ou Hamilton, ce qui donne a cette montre d'autant plus de légitimité.

A l'usage il s'agit d'une montre très agréable à porter car extrêmement légère. Le bracelet d'origine est un peu trop fin et en 2 parties. Pour en faire une vraie militaire, et pour lui donner plus de présence au poignet (la montre étant petite) il sera avantageusement remplacé par un bracelet d'une pièce de type RAF avec passant nylon en 18mm, ou à la rigueur par un NATO (moins historiquement correct). Attention la forme de l'entrecorne fait que l'installation peut être assez pénible. Favoriser les bracelets de faible épaisseur. La montre équipée d'un bracelet RAF olive :

timex-mcgyver-wristshot.jpg

Au final ce modèle T41711 de chez Timex constitue une montre "tactical vintage" attachante. Elle plaira également probablement aux amateurs de reconstitution historique, au preppies, aux hipsters et autre lumbersexuals :)

Vostok Komandirskie : la montre russe presque militaire

Bien connue des amateurs de montres russes, la société Vostok a été fondée en 1942 et continue de produire encore aujourd'hui des montres mécanique et automatiques. C'est l'une des rares sociétés dans le monde à produire ses propres mouvements.

La gamme Komandirskie ("commandant") que je vous présente aujourd'hui est fabriqué depuis 1965. Si la montre n'a jamais été une montre de dotation, elle a toutefois été commandée en grandes quantités à l'époque soviétique par le ministère de la défense, pour être vendue exclusivement aux personnels militaires. C'est pourquoi de nombreux cadrans Vostok font référence aux différents forces armées.

Mes 3 Komandirskies, une moderne au centre et deux vintage des années 90 sur les côtés :

Montres russes Vostok Komandirskie

Bien qu'elle n'ait pas été construite sur un cahier des charges militaire, la Komandirskie est néanmoins très robuste, comme le montre cette video :

Le modèle standard est à remontage manuel, mais des modèles automatiques existent. Le mouvement mécanique (2414A) comporte 17 rubis, et sa réserve de marche est de 39 heures environ. La précision est typique d'une montre mécanique de qualité, plus ou moins 12 sec par jour. Extérieurement, la montre a une bonne présence au panier tout en restant compacte (40mm de diamètre hors couronne). L'entrecorne est de 18mm. Le boitier de la montre est en bronze ou en acier chromé. Le verre est un verre acrylique : si ce matériau se raye plus facilement, il est néanmoins très solide, et se polit très facilement au besoin avec un peu de coton et de Polywatch (d'ailleurs d'autres montres militaires, comme les G10 britanniques, utilisent également des verres acryliques).

S'il fallait trouver quelques défauts aux Komandirskies, ce serait les bracelets d'origine en cuir tout juste corrects (que je remplace personnellement par des NATO), et la luminosité qui ne dure pas la nuit. Mais à environ 40 euros port inclus sur Ebay, vous obtenez en achetant Vostok une montre mécanique d'une bien meilleure qualité que plein de chinoiseries vendues bien plus cher en bijouterie, et qui possède en plus une histoire, alors pourquoi se priver ?

2 vendeurs russes personnellement testés sur Ebay : Leon1965jazz et Zenitar.

Pulsar PJN305X1 : un chrono de la RAF acessible à tous

Pulsar, filiale de Seiko, équipe depuis quelques années maintenant les armées anglaises. Le modèle que je vous présente aujourd'hui est le chronographe PJN305X1, aussi connu sous la référence PJN299X1. Il s'agit en fait de la version civile du chronographe des pilotes de la Royal Air Force. Je l'ai équipé d'une bracelet NATO Phénix admiralty grey (le "vrai" NATO utilisé par les militaires anglais).

chrono-pulsar.jpg

Les différences avec la version de dotation sont minimes et peu visibles à première vue. Ces différences concernent le cadran, identique mais affichant un "L" cerclé de blanc sur la version militaire, les aiguilles (l) encore différences très subtiles), et les pompes amovibles qui sont fixes sur la version militaire. A part ça il s'agit bien de la même montre.

En ce qui concerne les caractéristiques techniques, la montre est étanche à 100m, possède un boitier en acier inoxydable, et est équipée d'un mouvement à quartz Seiko V657. Le diamètre hors-couronne est de 39mm, et l'entre-corne est de 20mm.

Autrefois proposée aux alentours des 80 euros ce modèle n'est hélas plus fabriqué. On pourra la trouver occasionnellement sur Ebay ou Amazon. Pour un look similaire, le modèle PT3423X1 est lui toujours disponible. Il possède le boitier de la version 2 du chronographe militaire avec protège-couronne, mais les cadrans du chrono sont placé sur le bas au lieu d'être à droite.

Montres : vive le bracelet NATO !

Bien connu des amateurs de montres militaires (et maintenant des hipsters et autres fashionistas) le bracelet dit "NATO" est en fait un bracelet construit selon les spécifications (PDF) du ministère de la défense britannique (MoD). C'est plus tard qu'il s'est vu attribuer un numéro de désignation OTAN (numéro NSN) d'où son nom. On le désigne aussi parfois sous le nom de "G10" (G10 étant le nom d'un formulaire utilisé pour commander du matériel de dotation).

nato-straps.jpg

Les avantages de ce type de bracelet sont nombreux :

  • Le look : rien de tel qu'un bracelet NATO pour donner un look militaire à une montre, même civile. Spécialement si votre montre possède un cadran noir et que vous optez pour un bracelet NATO de couleur grise, vert olive, brun-sable ou noire.
  • La robustesse : construits en nylon d'une seule pièce, ces bracelets sécurisent votre montre. Qu'une pompe vienne à casser, votre montre ne tombera pas, puisque elle sera maintenue par l'autre pompe. Indestructibles ces bracelets peuvent passez en machine ou être lavés à l'eau et au savon.
  • Le confort : ces bracelets sont très légers, et laissent la peau respirer. De plus, le nylon passant en dessous du boitier de la montre, la peau n'est pratiquement pas en contact avec le métal du boitier
  • La modularité : changer de bracelet NATO est ultra simple puisque ces bracelets s'enfilent. Il est donc possible de changer de bracelet NATO au gré de son humeur et des occasions.
  • Le prix : ces bracelets sont très abordables. Compter de 8 à 20 euros selon les marques (je recommande notamment sur eBay ces vendeurs, très fiables : Natos_ministry et Iluzzo).

Les bracelets NATO ont quand même un gros défaut : les collectionner devient vite addictif ;)

Ci-dessous quelques looks que peut arborer une petite Seiko 5 Military avec différents bracelets NATO :

nato-seiko-5.jpg

Adi 2850, la montre tactique made in Israël

Les montres ADI sont fabriquée dans le kibboutz de Kvutzat Yavne en Israël. L'usine est d'ailleurs la seule usine horlogère du pays. ADI produit essentiellement des montres civiles, mais la marque est également un fournisseur de l'armée et propose quelques modèles pouvant plaire aux amateurs de montre militaires / tactiques. Si ces montres ne sont pas en dotation, elles sont fréquemment portées par les soldats israéliens. Comme par exemple ce général de Tsahal :

Montre Adi portée par un général

Le modèle 2850 fait partie des modèles militaires de la marque (une version civile existe aussi). Ce modèle, étanche à 100m, est décliné en plusieurs versions, arborant les insignes de diverses unités. Je possède pour ma part la version Mossad :

montre Adi Mossad

Avec ses 42mm de diamètre hors couronne et ses 10mm d'épaisseur, la montre est assez massive. Le boitier en acier inoxydable donne une impression certaine de solidité, renforcée par le fait que la montre pèse un peu plus de 100 grammes. J'apprécie le verre minéral bombé qui donne un petit look rétro, ainsi que la couronne placée à 4 heures. En ce qui concerne la luminosité des index et des aiguilles, c'est plutôt pas mal : leur grande surface les rend clairement visibles. La durée d'illumination est dans la moyenne.

Au niveau de la mécanique les modèles militaires de chez Adi emploient des mouvements Miyota, donc pas de surprise à attendre. La montre donne l'heure (et la date) et le fait bien.

Ce modèle peut être trouvé sur EBay pour moins de 70 euros port inclus (par exemple ici) ou un peu plus cher sur des sites tels que Zahal.org.

Traser P5900 type 3 : une montre militaire authentique et abordable

Deux difficultés se posent quand on commence à s'intéresser aux montres tactiques / militaires : celles-ci sont souvent très chères, et à l'exception des montres de dotation, bien peu ont une légitimité. Le modèle P5900 de chez Traser n'est pas de celles-là : d'abord parce qu'elle est très abordable dans sa catégorie (une centaine d'euros chez Amazon), et aussi parce qu'elle est la copie améliorée du modèle 490 "Sandy" produit par Stocker & Yale, en dotation dans l'armée américaine dans les années 90. On a donc bien affaire à une montre militaire, dont les spécifications excèdent la norme MIL-PRF-46374. La mienne, équipée d'un bracelet NATO :

Montre militaire Traser P5900 type 3

Au niveau des spécifications, la montre est équipée d'un mouvement quartz suisses fiable, le Ronda 505. Pas de fonctions autres que l'heure et la date. Le boitier est en polymère, à la fois robuste et léger et surmonté d'une lunette en acier brossé, pour plus de protection. Le verre est minéral. Les aiguilles des heures et minutes, ainsi que les index des heures sont équipés de tubes au tritium (un gaz radioactif), permettant une visibilité constante dans le noir, sans avoir été illuminé avant.

En résumé, je dirais que ce modèle est aux montres miltaires ce que le Glock est aux armes de poing : un objet sobre et esthétique dont la forme suit la fonction. Les amateurs de montres surdimensionnées pourront éventuellement la trouver petite avec son diamètre de 37mm hors couronne, mais la montre a une belle présence au poignet, spécialement avec un bracelet NATO.

page 2 de 2 -