mercredi 8 juillet 2020

Fauvette grisette (Sylvia communis)

Fauvette grisette (Sylvia communis) femelle

Cette fauvette ne fréquente pas trop les jardins d'ordinaire car elle aime le bocage, les buissons, les broussailles. Elle semble affectionner notre tas de bois mort. La fauvette grisette est insectivore mais se nourrit aussi de baies en automne C'est un oiseau qui niche en Eurasie, mais migre en Afrique l'hiver. Ci dessous un juvénile et un mâle.

Fauvette grisette (Sylvia communis) juvénile

Fauvette grisette (Sylvia communis) mâle

samedi 4 juillet 2020

Pigeon ramier (Columba palumbus)

Pigeon ramier (Columba palumbus)

Le pigeon ramier est le plus gros de nos pigeons. On l'appelle aussi Palombe. C'est originellement un pigeon forestier (tandis que le pigeon des villes, le pigeon biset est un pigeon de falaise). Son régime alimentaire est en grande partie végétarien mais il mange également quelques vers, insectes et escargots. Au jardin le ramier apprécie particulièrement le verger où il se nourrit et niche, ainsi qu'une veille haie de thuyas.

Pigeon ramier (Columba palumbus)

jeudi 2 juillet 2020

Accenteur mouchet (Prunella modularis)

Accenteur mouchet (Prunella modularis)

Avec son plumage gris et brun, l'accenteur mouchet sait se faire discret. Il apprécie les forêts, les sous-bois denses ainsi que les haies. Il fréquente beaucoup le sol, à la recherche d'insectes, d'araignées et de vers de terre. Il se nourrit également à l'occasion de petites baies et de graines. Il vit en groupe de 3 ou 4 individus. Il niche dans les buissons épais, près du sol.

lundi 29 juin 2020

Geai des chênes (Garrulus glandarius)

Geai des chênes (Garrulus glandarius)

Difficile de croire en le voyant que cet oiseau coloré appartient à la famille des corvidés qui inclue les corbeaux, les pies et les choucas. Mais c'est bien le cas. Comme son nom le laisse supposer le geai des chênes apprécie les glands, mais aussi les noix en général. Il fréquente beaucoup notre vieux noyer, et la forêt pleine de chênes est toute proche. Mais il se nourrit également de graines, de baies, d'insectes, d'oisillons et de petits rongeurs. Il possède un cri très rauque.

mercredi 17 juin 2020

Tourterelle turque (Streptopelia decaocto)

Tourterelle turque (Streptopelia decaocto)

La tourterelle turque est très commune. C'est un oiseau essentiellement granivore, mais qui mange également baies et bourgeons. Comme son nom ne l'indique pas, elle serait originaire du sous-contient indien. Mais l'espèce a étendu naturellement son aire de répartition au 20ème siècle dans toute l'Eurasie et au-delà.

dimanche 17 mai 2020

Mésange charbonnière (Parus major)

Mésange charbonnière (Parus major)

Ce petit passereau est la plus commune des mésanges et aussi la plus grosse. Elle est insectivore à la belle saison et apprécie particulièrement les chenilles. Le reste du temps elle apprécie les graines. La mésange charbonnière est cavernicole. Au jardin nous l'avons vu aménager un nid à l'intérieur d'une vieille pompe à eau.

Mésange charbonnière (Parus major)

vendredi 15 mai 2020

Buse variable (Buteo buteo)

Buse  variable (Buteo buteo)

Ce rapace n'est pas vu dans le jardin, mais plutôt au dessus survolant les champs et la lisière de la forêt tous proches. Les couleurs de la buse variable varient beaucoup selon les individus, mais ont peut la reconnaître à la présence d'une tâche sombre au poignet, d'une plage blanche à la base de la main, et d'un collier clair selon le site de la LPO. Elle se nourrit principalement de rongeurs, de reptiles, d'insectes, de petits oiseaux à la belle saison, et de charognes et de vers de terre l'hiver. Elle apprécie les petits massifs boisés pour nicher et les champs et prairies pour se nourrir. Cela tombien nous avons tout ça à proximité immédiate :)

Buse  variable (Buteo buteo)

dimanche 10 mai 2020

Rouge-Queue noir (Phoenicurus ochruros)

Rouge-Queue noir (Phoenicurus Ochruros)

Ce passereau insectivore est fréquemment observé dans le jardin, mais pas si facile à photographier : il est assez farouche. Il aime se percher sur des poteaux et piquets, d'où il surveille les alentours immédiats à la recherche d'insectes (d'où l'importance des perchoirs au jardin, qu'ils soient vivants ou artificiels). La spécimen photographié est un mâle, la femelle ayant comme souvent chez les oiseaux des couleurs bien plus discrètes pour mieux se camoufler.