Arbres et arbustes

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 3 mai 2020

Erable sycomore (Acer pseudoplatanus)

L'érable sycomore aime les climat frais et humides. Il est répandu en Europe centrale. Dans le sud de son aire de répartition il aime la montagne. Mais dans le nord de celle-ci, dont le nord-est de la France et la Belgique il affectionne les plaines.

Ce spécimen est apparu naturellement dans le jardin, probablement grâce à ses graines ailées, la forêt étant toute proche. Attention ces graines sont toxiques pour les chevaux, à éloigner des pâtures donc.

Chêne (quercus)

chêne (Quercus)

Le chêne est l'essence indigène majoritaire des forêt françaises. Au delà de leur esthétique, les chênes profitent à un très grand nombre d'animaux et de végétaux / champignons. à tel point que des chercheurs les qualifient de "points chauds de biodiversité". La forêt de Marchiennes n'étant pas loin, des semis apparaissent spontanément dans le jardin grâce à l'action du bien-nommé geai des chênes qui a tendance à égarer ses glands :)

chêne (Quercus)

Il existe plusieurs variété de chênes, les plus courantes en France étant le chêne pédonculé (Quercus Robur) et le chêne sessile (Quercus Petrae). Le jeune chêne présenté en photo serait à priori un chêne pédonculé même si je n'en suis pas certain à 100% : les feuilles sont agglomérées par paquets, le pétiole est court, des nervures intercalaires sont visibles, et la base des feuilles semble présenter une oreillette. Le chêne pédonculé préfère les sols humides, le sessile étant plus adapté aux sols secs. Cette diférence pousse l'ONF a favoriser le chêne sessile dans ses plantations pour mieux affronter le réchauffement climatique.