Arbres et arbustes

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 29 juin 2020

Sureau noir (Sambucus nigra)

Sureau noir (Sambucus nigra)

Très commun, le sureau noir n'en reste pas moins un arbre extrêmement intéressant pour la faune et pour les humains. De plus il pousse vite (un peu trop parfois). Ses fleurs régaleront les insectes et serviront à préparer des boissons. Ses fruits raviront les oiseaux et pourront aussi être consommés par les humains (une fois cuits). Ses tiges creuses serviront de gîte pour les abeilles sauvages. Au jardin et dans les environ on le trouve un peu partout : dans le verger et dans la haie ancienne délimitant la prairie-jachère et la pelouse.

mercredi 24 juin 2020

Aubépine monogyne (Crataegus monogyna)

Fleurs d'uubépine monogyne (Crataegus monogyna)

Ausi appelée aubépine à un style, l'aubépine monogyne est un arbrisseau de la famille des rosacées. Du fait de ses épines, la plante était beaucoup utilisée autrefois dans les haies bocagères. On la distingue de l'aubépine à deux styles (Crataegus laevigata) par ses feuilles plus découpées. Sa floraison est superbe au printemps, Les fleurs attirent une quantité d'insectes et les oiseaux l'apprécient pour la nourriture et la protection qu'elle offre. Au jardin elle est présente dans une haie ancienne séparant la pelouse de la prairie-jachère, ainsi qu'en limite de propriété.

lundi 22 juin 2020

Lierre grimpant (Hedera helix)

Lierre grimpant (Hedera helix)

Plante très commune, le lierre grimpant est une liane arbustive. Le lierre offre refuge et nourriture à de très nombreux animaux, notamment des oiseaux et insectes. Contrairement à une croyance répandue, il ne parasite pas les arbres, mais s'en sert juste comme support, sans les étouffer. Au jardin on le trouve de-ci de-là sur des clôtures, de vieilles souches.

dimanche 3 mai 2020

Erable sycomore (Acer pseudoplatanus)

L'érable sycomore aime les climat frais et humides. Il est répandu en Europe centrale. Dans le sud de son aire de répartition il aime la montagne. Mais dans le nord de celle-ci, dont le nord-est de la France et la Belgique il affectionne les plaines.

Ce spécimen est apparu naturellement dans le jardin, probablement grâce à ses graines ailées, la forêt étant toute proche. Attention ces graines sont toxiques pour les chevaux, à éloigner des pâtures donc.

Chêne (quercus)

chêne (Quercus)

Le chêne est l'essence indigène majoritaire des forêt françaises. Au delà de leur esthétique, les chênes profitent à un très grand nombre d'animaux et de végétaux / champignons. à tel point que des chercheurs les qualifient de "points chauds de biodiversité". La forêt de Marchiennes n'étant pas loin, des semis apparaissent spontanément dans le jardin grâce à l'action du bien-nommé geai des chênes qui a tendance à égarer ses glands :)

chêne (Quercus)

Il existe plusieurs variété de chênes, les plus courantes en France étant le chêne pédonculé (Quercus Robur) et le chêne sessile (Quercus Petrae). Le jeune chêne présenté en photo serait à priori un chêne pédonculé même si je n'en suis pas certain à 100% : les feuilles sont agglomérées par paquets, le pétiole est court, des nervures intercalaires sont visibles, et la base des feuilles semble présenter une oreillette. Le chêne pédonculé préfère les sols humides, le sessile étant plus adapté aux sols secs. Cette diférence pousse l'ONF a favoriser le chêne sessile dans ses plantations pour mieux affronter le réchauffement climatique.