jeudi 6 août 2020

Cirse des champs (Cirsium arvense)

Cirse des champs (Cirsium arvense)

Contrairement à ce qu'on pourrait penser il ne s'agit pas d'un chardon. Mais il pique tout autant ! Il se distingue du cirse commun notamment par ses bractées (les mini feuilles juste en dessous des fleurs) qui sont pourpres. Le cirse des champs est une vivace, se propageant par ses rhizomes. Il est envahissant, spécialement sur les sols ayant un excès de matières organiques. Sa destruction est même obligatoire pour les agriculteurs. Cela dit les butineurs et les insectes l'adorent, et les oiseaux consomment ses graines.

Cirse des champs (Cirsium arvense)

mardi 4 août 2020

Grande ortie (Urtica dioica)

Grande ortie (Urtica dioica)

Une plante que tout le monde connait pour son caractère piquant. L'ortie dioïque est une plante vivace de la famille des urticacées. Elle apprécie fortement les terrains azotés. Au jardin on la trouve un peu partout, notamment dans le verger qui abrite le parcours des poules et de la pâture.

Grande ortie (Urtica dioica)

lundi 3 août 2020

Renouée des oiseaux (Polygonum aviculare)

Renouée des oiseaux (Polygonum aviculare)

La renouée des oiseaux est une plante vivace de la famille des polygonacées, à laquelle appartiennent entre autres les rumex et le sarrasin. Comme son nom l'indique les oiseaux l'apprécient, pour ses graines notamment. Au jardin on la trouve de ci et de là dans le verger.

samedi 1 août 2020

Ecaille du séneçon (Tyria jacobaeae)

Chenilles d'écaille du séneçon (Tyria jacobaeae)

L'écaille du séneçon, aussi appelée goutte-de-sang est un papillon de nuit rouge et noir dont la plante hôte quasi-exclusive est le séneçon jacobée, très abondant au jardin. La chenille comme le papillon sont toxiques, c'est pourquoi ils peuvent se permettre d'arborer des couleurs vives pour mettre en garde d'éventuels prédateurs. Les chenilles sont souvent vues en groupes.

Séneçon jacobée (Jacobaea vulgaris)

Séneçon jacobée (Jacobaea vulgaris)

Le Séneçon jacobée est une plante vivace ou bisannuelle de la famille des asteracées. Le Séneçon de Jacob aime le soleil et s’accommode de la sécheresse. Au jardin on le trouve en abondance dans le verger où il forme de larges stations. Il plait énormément aux insectes dont les abeilles et syrphes et est l'hôte de l'écaille du séneçon, un papillon. Attention toutefois c'est une plante toxique pour les chevaux et le bétail, quoique les moutons y seraient moins sensible, et les chèvre le consommeraient volontiers.

Séneçon jacobée (Jacobaea vulgaris)

Millepertuis perforé (Hypericum perforatum)

Le millepertuis perforé est le millepertuis le plus commun en Europe. Cette famille tire son nom du fait que les feuilles de bon nombre d'espèces semblent comporter un grand nombre de petites ouvertures ("mille pertuis"). La plante est vivace. Le millepertuis aime le soleil et les sols calcaires. Il est très abondant au jardin, notamment dans la prairie-jachère.

mercredi 29 juillet 2020

Petite biche (Dorcus parallelipipedus)

Petite biche (Dorcus parallelipipedus)

Le dorcus est le plus gros coléoptère que j'ai pu rencontrer dans notre jardin. Dans le famille des lucanidae, seul le lucane cerf-volant le dépasse en taille. Le dorcus apprécie les forêts, les lisières, les vieux vergers. Il dépend pour sa survie du bois en décomposition (ses larvent s'en nourrissent). C'est pourquoi le bois mort est si important au jardin ! L'adulte lui se nourrit de sève.

Petite biche (Dorcus parallelipipedus)

Corée marginée (Coreus marginatus)

Corée marginée (Coreus marginatus)

La Corée marginée est une punaise phytophage dont la forme rappelle celle des feuilles. Elle apprécie les prairies humides, les lisières, les friches. Parmi ses plantes de prédilection figurent le rumex et les sénéçons. Autant de raisons qui font qu'on la trouve en abondance au jardin.

mardi 28 juillet 2020

Grand plantain (Plantago major)

Grand Plantain (Plantago major)

Plante vivace extrêmement commune, le grand plantain aime les sols compactés et supporte très bien piétinements et roulages. Il se distingue du plantain lancéolé par ses feuilles bien plus larges. Ses graines, comme celles de tous les plantains, sont appréciées des oiseaux sauvages. Au jardin on le trouve sur les chemins et dans l'allée servant de garage à la voiture. Ailleurs, notamment dans le verger, c'est plutôt le plantain lancéolé qui domine.

Epilobe à petites fleurs (Epilobium parviflorum)

L'épilobe à petites fleurs est une vivace de la famille des onagracées. La plante apprécie les milieux humides et les sols frais. Au jardin on la trouve dans la lisière entre pâture et verger.

Doryphore (Leptinotarsa decemlineata) ⚠️

Doryphore (Leptinotarsa decemlineata)

Ce coléoptère nous est familier, pourtant le doryphore est une espèce invasive venant du mexique, qui a colonisé les Etats-unis au 19ème siècle puis la France et l'Europe à partir de 1922. Le doryphore ne se nourrit que de solénacées, dont les pommes de terre. Les dégats qu'il occasionne peuvent être importants.

lundi 27 juillet 2020

Liseron des champs (Convolvulus arvensis)

Liseron des champs (Convolvulus arvensis)

Redouté des jardiniers, le liseron des champs est une vivace rampante et grimpante aux fleurs caractéristiques. Il participerait à la bonne santé des sols grâce à son système racinaire. Chez nous il n'a rien d'envahissant. On le trouve principalement en périphérie du jardin, à la limite d'un champ justement.

Carotte sauvage (Daucus carota)

ombelle de carotte sauvage (Daucus carota)

Daucus carota est l'ancêtre de nos carottes cultivées. Il s'agit d'une ombellifère annuelle ou bisannuelle. On la reconnait notamment à la présence d'une fleur rouge grenat au centre des ombelles, à ses jeunes ombelles rosées et à son odeur de carotte. Mais n'allez pas la cueillir sans de solides connaissances en botanique : elle ressemblent à plusieurs ombellifères toxiques dont la ciguë ! Les insectes l'adorent. La carotte sauvage aime le soleil et les terrains secs. De ce fait elle est peu présente au jardin à la différence de l'anthrisque, une ombellifère commune par chez nous. On la trouve au milieu de la pâture, sur une petite station sèche et caillouteuse.

Carotte sauvage (Daucus carota)

Habitus carotte sauvage (Daucus carota)

Benoîte commune (Geum urbanum)

Benoîte commune (Geum urbanum

La benoîte commune, ou herbe de saint Benoît, est une plante vivace de la famille des rosacées. Autrefois on utilisait ses racines comme le clou de girofle. Elle aime la fraîcheur et se plait dans les sous-bois, les haies, les bords de rivières. Au jardin on la trouve dans le verger.

Benoîte commune (Geum urbanum)

mercredi 22 juillet 2020

Lysimaque nummulaire (Lysimachia nummularia)

Lysimaque nummulaire (Lysimachia nummularia)

Cette vivace rampante est également appelée herbe aux écus, en référence à la forme ronde de ses feuilles qui évoque des pièces de monnaie. Les lysimaques appartiennent à la même famille que les primevères. La lysimaque nummulaire affectionne les sols humides et riches. Au jardin on la trouve dans le verger, à proximité de fossés humides.

Brunelle commune (Prunella vulgaris)

Brunelle commune (Prunella vulgaris)

Cette fleur vivace fait partie de la famille des lamiacées, très représentée au jardin, comme le lierre terrestre ou les différentes espèces de lamier (hybride, pourpre, blanc) . La brunelle affectionne les prés, les lisières. Au jardin on la retrouve donc dans le verger ainsi que dans la pâture.

Framboisier (Rubus idaeus)

Framboisier (Rubus idaeus)

Le framboisier est une ronce plutôt montagnarde originaire d'Europe et d'Asie mais elle cultivée et naturalisée un peu partout. On ne présente plus ces fruits.

Éristale sépulcrale (Eristalinus sepulchralis)

Cette mouche arborant des reflets métalliques fait partie de la famille des syrphes, même si elle n'est pas rayée de jaune et de noir. On la reconnait grâce à ses yeux très particuliers pointillés de noir, au fait que les yeux soient séparés, et aux traits sur le thorax bien visibles chez la femelle. C'est une syrphe des milieux humides, dont la larve se développe dans la vase et les eaux riches en matière organique.

lundi 13 juillet 2020

Grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima)

Grande sauterelle verte  (Tettigonia viridissima)

La grande sauterelle verte est la plus grande sauterelle française. Elle affectionne les prés, prairies, landes (d'où l'intérêt de laisser des zones non tondues dans le jardin). Elle fréquente également les arbres. Comme la plupart des sauterelle elle est carnivore, se nourissant principalement d'insectes et plus rarement de végétaux.

Criquet (Chorthippus sp.)

Criquet (Chorthippus sp.)

Beaucoup de criquet dans les pelouses et la jachère du jardin, qu'on a tendance à appeler à tort "sauterelles". La différence entre une sauterelle et un criquet tient dans le fait que la sauterelle à des antennes plus longues que le corps, et plus fines (de plus elle est carnivore alors que les criquets mangent des plantes). Le spécimen photographié a des antennes plus courtes que le corps, et plus épaisses que celles des sauterelles, c'est donc un criquet. La détermination des orthoptères est chose délicate. Renseignement pris auprès de plus expert que moi, il s'agit d'un criquet appartenant au genre Chorthippus. Il n'est pas possible de déterminer son espèce sur la base de la photo.

- page 1 de 7