Recherche

Votre recherche de vostok a donné 11 résultats.

dimanche 2 octobre 2016

Différents types de montres militaires

Les montres militaires suscitent beaucoup d'enthousiasme chez les amateurs de montres et d'équipement tactique, du fait de leur technicité et du prestige de leurs porteurs. Toutefois, le terme "montre militaire", usé et abusé, recouvre en fait des réalités très différentes. L'occasion de faire le point sur différents types de montres militaire.

Montres militaires

Les montres de dotation

Les montres de dotation, au sens strict, sont les seules vraies montres militaires, puisque elles ont été fabriquées pour l'armée, sur la base d'un cahier des charges défini par celle-ci et ne sont distribuées en principe qu'aux seuls militaires. Les montres de dotation comportent le plus souvent des marquages et un cadran spécifique. Ces montres ont eu leur heure de gloire, mais sont rares aujourd'hui. A ma connaissance il ne reste aujourd'hui que les montres CWC de l'armée britannique. Dans le passé, Hamilton, Elgin, West End, Stoker & Yale et de multiples marques ont équipé les forces armées. Les montres Vostok ZAKAZ sont un cas à part, car elles ont bien été commandées par l'armée russe, mais étaient essentiellement des montres de foyer.

Les montres de dotation peuvent également être dans certains cas des montres civiles respectant le cahier des charges de l'armée, qui sont achetées par celle-ci et fournies aux soldats après avoir eu leur boitier marqué. C'est le cas par exemple des montres G-Shock et Timex de la Marine Nationale française. Il arrive également que des montres civiles soient adaptées pour l'armée juste au niveau du cadran et du boitier, comme le chronographe Pulsar de l'armée de l'air britannique.

Les montres civiles utilisées par les militaires

L'armée ne fournissant plus que très rarement des montres de dotation, les militaires actuels utilisent des montres achetées sur leur propres deniers. Sur ce marché, la gamme G-shock de chez Casio, les montres Timex (outre-atlantique) et Suunto se taillent la part du lion. Plusieurs modèles de ces marques sont d'ailleurs référencées dans le catalogue NSN de l'OTAN, ce qui leur donne une légitimité militaire aux yeux des amateurs. C'est le cas (entre autres) des modèle DW-5600 et DW-9052 de chez Casio et du modèle T45181 du chez Timex.

On trouve également sur le marché civil des montres conçues principalement pour les militaires, dont certaines répondent aux spécifications de l'armée, sans pour autant être des montres de dotation. Traser, Luminox et KHS par exemple en font partie.

Les rééditions civiles de montres militaires

Certaines marques ayant fourni l'armée autrefois en montres de dotation rééditent aujourd'hui certains modèles. C'est le cas de Hamilton avec quelques modèles de sa gamme Khaki, et de Bulova avec son modèle 96A102, ou de la marque allemande Laco. Il faut toutefois observer que ces rééditions ne sont pas 100% fidèles aux modèles originaux : l'apparence est conservée, mais les mouvements ou les dimensions peuvent être remis au goût du jour.

Les montres de style militaire

Les montres au look militaires sont légion, et ne sont que des montres civiles empruntant des éléments de style issus du monde militaire. La Seiko "military" (modèle SNK809) n'a ainsi que de militaire que le nom.

dimanche 21 août 2016

Vostok Komandirskie 861031 : une field watch soviétique

La Komandirskie 861031 est un modèle qui se différencie nettement du reste de la gamme : son boitier tout d'abord n'est pas chromé ou poli mais micro-billé ce qui lui donne un coté plus spartiate et moins clinquant que ses petites sœurs. Le verre diffère également, puisqu'il s'agit d'un verre minéral plat et non pas d'un plexiglas dômé. Le modèle ne possède pas de lunette. Enfin, la taille de l'entrecorne est de 20mm au lieu de 18mm chez les Komandirskies, ce qui couplé au boitier type 86 massif (39mm de large hors couronne) lui donne une bonne présence au poignet. Pour ce qui est de la mécanique interne par contre on est sur un très classique mouvement mécanique 2414.

Vostok Komandirskie 861031

Le modèle est récent, sorti apparemment au cours de l'été 2016, et encore peu distribué. Son esthétique, tant au niveau du cadran que du boitier vient tout droit des modèles "ZAKAZ" produits pour le ministère de la défense russe dans les années 70 (exemples ici pour le boitier et là pour le cadran). Le bracelet d'origine en cuir étant un peu trop fin à mon goût, je l'ai remplacé par un NATO noir qui lui donne une apparence plus équilibrée, même si moins historiquement correct.

Vostol Komandirskie 861031

Ce modèle ainsi que de nombreux autres peut être commandé auprès du vendeur Koche Vikto sur Ebay pour 33€ environ port inclus. La communication et le service de ce vendeur sont excellents, et l'expédition plus rapide que la moyenne. Koche Vikto propose également en exclusivité des NATO en cuir en 18, 20 et 22mm siglés Vostok.

dimanche 31 juillet 2016

Vostok Amphibia 120512

Avec ses quatre gros index en forme de triangle et sa sérigraphie "Сделано в России" ("fabriqué en russie") courbée, l'Amphibia 120512 semble emprunter des éléments de style à l'Eterna Kon-Tiki et à la Tudor Blackbay. Pourtant ce cadran n'est qu'une réédition d'une des premières versions d'Amphibia des années 70.

Vostok Amphibia 120512

Les index avec leur teinte tirant légèrement vers le vert renforcent l'aspect vintage de la montre. Cette teinte pourrait laisser à penser qu'ils sont luminescents mais ce n'est pas le cas : seuls les points le sont, comme toutes les autres Vostok. A la différence de la plupart des Amphibia, la trotteuse n'est pas rouge, mais bleue. On retrouve également une touche de bleu sous forme de points sur la lunette. Le tout lui donne une allure ultra-classieuse (enfin c'est mon opinion). Comme le modèle 710916 présenté il y a quelques temps, cette Amphibia ne comporte pas de date. Un bon point pour ceux qui n'aiment pas à avoir régler celle-ci quand ils décident de porter la montre. Côté bracelet, pas de cuir mais un vrai bracelet de plongée de 18mm de large en silicone, très confortable et souple, mais évidemment moins respirant qu'un bracelet textile. Celui-ci ne semble pas trop attirer la poussière pour un bracelet silicone. Pour le reste on est sur du très classique chez Vostok : mouvement automatique 2415 à 31 rubis et boitier acier type 120.

Ce modèle peut être trouvé chez Meranom, ou sur Ebay en fouillant un peu, par exemple chez Zenitar.

dimanche 1 mai 2016

Montres Vostok : quelle précision ?

Quelle précision attendre d'une montre Vostok à 35€ ? Le prix extrêmement abordable de ces montres peut légitimement faire douter de leur fiabilité, bien que leurs possesseurs en soient le plus souvent satisfaits. Histoire d'être objectif j'ai donc soumis une des Komandirskies que je possède à un test de dérive sur une semaine. Cette Komandirskie est de fabrication récente, a été choisie au hasard, n'a jamais été ajustée après sa sortie d'usine. J'ai porté la montre une semaine complète, en la remontant chaque jour puisque il s'agit d'une montre mécanique et pas automatique. L'heure de référence pour mesurer la dérive était un réveil Casio équipée de la technologie Waveceptor, lui permettant de se synchroniser avec les signaux émis par les horloges atomiques du monde entier.

Test de précision montre Vostok Komandirskie

Le test a duré précisément 593342 secondes. Le 24 avril à 19h20 et 26 secondes, ma Komandirskie affichait un décalage d'une seconde de retard par rapport à l'heure atomique. Le 1er mai à 16h09 et 28 secondes, ma Komandirskie affichait une avance de deux minutes et 27 secondes, soit 147 secondes d'avance. Ramené à exactement sept jours cela fait une avance de 150 secondes (2 minutes et 30 secondes) par semaine, soit 21.5 secondes de dérive en moyenne par jour.

Certes, ce n'est pas la précision COSC (-4 seconde à +6 secondes par jour) qu'atteignent certaines montres de luxe qui donnent une heure juste à 99.99% sur une période de 24h. Mais ma Komandirskie donne une heure juste à 99.98% sur la même période, pour un prix des centaines de fois inférieur. Dans la pratique, cette précision est tout à faite suffisante pour ne pas rater un train ou un rendez-vous. Et remettre à l'heure sa montre une fois par semaine fait de toute façon partie du charme désuet des montres mécaniques ;)

dimanche 21 février 2016

Vostok Kama : l'autre Vostok

Bien moins connue que les Amphibia et les Komandirskie, la gamme Kama de chez Vostok est née en 1952. Le nom Kama vient de la rivière qui longe les usines Vostok à Chistopol.

Vostok Kama 511325

Le modèle présenté aujourd'hui (référence 511325) est une réédition moderne, mais très proche de l'original au niveau du style, même si les modèles anciens possédaient en général une petite seconde. La taille n'a pratiquement pas changé par rapport aux modèles originaux : 35mm hors-couronne, pour un entrecorne de 18mm. La montre est petite par rapport à la moyenne, mais se porte très bien. On est finalement proche des dimensions d'une Hamilton des années 40-50, ou d'une Rolex Explorer de 1ère génération. Comme c'est souvent le cas chez Vostok, l'arrière du boitier est décoré :

Aigle bicéphale russe

Outre leur taille, les Kama se distinguent des autres Vostok par le fait que le verre est minéral et non pas acrylique, que la lunette est fixe, et que la couronne n'est pas flottante, mais solidaire de la tige.

Les Kama sont équipées d'un mouvement mécanique 2414A à 17 rubis, le même qui équipe les Komandirskie. Sa réserve de marche est de 38h environ. A la différence des Komandirskie, la montre peut être remontée sans tirer ni dévisser la couronne. Le mouvement 2414A affiche la date, mais tous les modèles Kama ne possède pas de guichet dateur. C'est le cas par exemple de la Kama de ma moitié :

Vostok Kama : modèles homme et femme

Avec leur look vintage, je trouve les Kama attachantes. Qui plus est leur coût est modique, en général moins de 35€ port inclus sur Ebay et sur les sites russes. de quoi se faire plaisir sans grever le porte-monnaie :)

samedi 6 février 2016

Vostok Amphibia 710916 : une plongeuse au look 70's

L'Amphibia du jour est un modèle inspiré du modèle commémoratif "1967" de chez Vostok, lui-même inspiré du la toute première Amphibia de 1967. Comme toutes les Amphibia, elle est étanche à 200m. C'est d'ailleur marqué dessus, si vous lisez le cyrillique ;)

Vostok Amphibia 710916

La Vostok 710916 se démarque par le fait qu'elle ne comporte pas de guichet pour la date, ce qui fera plaisir à ceux qui n'aiment régler la date sur les Vostok, et donne un aspect plus épuré au cadran. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, les larges index blancs ne sont pas luminescents. Par contre les point, communs à toutes les Komandirskie et Amphibia, sont eux bien luminescents.

Le boitier est de type 710, connu aussi sous le terme de "ministry". Ce boitier en forme de coussin est plus large que la moyenne des Amphibia, d'où une présence plus marqué au poignet. Ses dimensions restent toutefois très raisonnables, avec un diamètre de 40mm hors couronne. L'entrecorne de 20mm est également plus large que la moyenne des Amphibia et Komandirskie, qui sont en 18mm.

Ma montre a été livrée avec un bracelet en cuir de marque Siena avec une texture imitant le crocodile, d'une qualité bien supérieure à celle des bracelets Vostok standards. J'ignore si j'ai été chanceux ou si Vostok a décider de monter en gamme pour leurs bracelet. Avec son look retro 70's, je trouve ce modèle très fun. Je l'imaginerais très bien porté par un fonctionnaire d'une ambassade soviétique occidentale dans les années 80 :)

dimanche 19 juillet 2015

Restaurer ses verres de montre acrylique avec Polywatch

Polywatch est une pâte à polir spécifiquement formulée pour les verres de montre en plastique (acrylique, plexiglas, hesalite etc.) Ce polish s'avère donc très intéressant pour les possesseurs de montres Vostok, CWC, Swatch ou Speedmaster. Ma Bulova, équipée d'un verre acrylique présentait un bon nombre de micro-rayures dûes au frottement d'une veste en toile de coton un peu trop abrasive, visibles en haut à gauche du cadran des secondes. Une rayure verticale plus marquée était également présente entre les chiffres 4 et 5 du cadran des heures :

Polywatch avant

J'ai donc appliqué un volume de Polywatch équivalent à celui d'un petit pois sur le verre et j'ai poli celui-ci avec un coton démaquillant doux pour peaux sensibles, en effectuant des cercles. Après deux minutes de polissage suivi d'un nettoyage avec un coton vierge, le résultat est impeccable :

Polywatch après

Le verre brille, les micro-rayures ont disparu de même pour la rayure verticale. Bref la montre est comme neuve :)

Le Polywatch peut être obtenu pour 6€ port inclus sur Ebay, c'est le meilleur prix que j'ai pu trouver. Sur Amazon il faudra compter 7.70€ port inclus.

dimanche 17 mai 2015

Vostok Amphibia : la plongeuse russe

A la recherche d'une montre de plongée étanche à 200m, automatique et abordable (moins de 80 euros) ? La gamme Amphibia de chez Vostok pourrait bien vous intéresser.

Montre Vostok Amphibia aux couleurs des sous-marins de l'armée russe

Les Amphibia sont produites depuis 1967, à la demande du ministère de la défense russe. Si la gamme est très proche visuellement de certains modèles de Komandirskie, notament en ce qui concerne les lunettes et les cadrans, il s'agit en réalité de deux montres bien différentes.

Au niveau du boitier, les Amphibia possède des boîtiers en acier, alors que ceux des Komandirskie sont en laiton chromé. Ces boîtiers sont plus épais que celui des Komandirskie mécaniques, afin de pouvoir y loger le mouvement :

Comparaison épaisseur Amphibia et Komandirskie

Le mouvement est également spécifique : alors que les Komandirskie sont équipées de mouvements mécaniques à 17 rubis (en tout cas la plupart, car il existe des Komandirskie automatiques), les Amphibia sont dotées de mouvements automatiques à 31 rubis dont la réserve de marche est d'au moins 31 heures. Pour l'anecdote, la plupart des Rolex embarquent moins de rubis dans leurs mouvements ;)

Autres différences, les aiguilles et la couronnes : l'Amphibia possède une aiguille des heures en forme de flèche, et une trotteuse avec un point luminescent ce qui n'est pas le cas des Komandirskie. La couronne, vissée comme chez les Komandirskie, est plus massive chez l'Amphibia :

Différences Amphibia et Komandirskie

Enfin, plongée oblige, les Amphibia sont généralement livrées avec des bracelets acier ou silicone, alors que ceux des Komandirskie sont en cuir, plus récemment en nylon. Mais peu de personnes conservent le bracelet d'origine.

L'Amphibia est souvent préférée à la Komandirskie par les amateurs, peut-être du fait de son étanchéité supérieure et de sa construction tout acier. Pour ma part j'aime autant les deux gamme :)

samedi 24 janvier 2015

La Komandirskie de l'espace

Les montres spatiales suscitent beaucoup d'intérêt chez les amateurs, et les Speedmasters, Strela, Sturmanskie, Sinn 142 et autres Seiko Pogue (pour n'en citer que quelques-unes) se négocient souvent à des prix aussi élevés que les orbites sur lesquelles elles ont été portées.

Pourtant il existe une montre portée dans l'espace que tout un chacun peut acquérir pour 45 euros environ. Il s'agit de la Vostok Komandirskie des forces spatiales militaires russes :

Montre Vostok Komandirskie des forces spatiales russes, portée dans l'ISS

Cette montre a été portée dans l'ISS comme en attestent ces photos prises dans la station (crédit : www.ussr-airspace.com)

Montre Vostok Komandirskie en apesanteur dans la station spatiale ISS

Komandirskie dans la station ISS

L'insigne visible dans la partie supérieure du cadran de la montre est celui des équipes de lancement des forces spatiales de Baikonour au Kazakhstan et de Plesetsk en Russie.

La version proposée actuellement par Vostok est en tout point identique à l'original, à l'exception des index qui sont numériques sur la version moderne et facettés sur la version originale, et de la couronne qui est un peu plus petite sur la version moderne Le bracelet est également différent, puisque l'original était apparemment doté d'un bracelet Timex Expedition. J'ai mis sur le mien un NATO en simili-cuir d'apparence similaire, la montre étant livrée d'origine avec le bracelet Vostok en cuir noir standard.

samedi 17 janvier 2015

Mod Vostok Komandirskie "tank"

Petite customisation facile d'une Vostok Komandirskie "tank" :

Montre russe Vostok Komandirskie "tank"

Le bracelet NATO Perlon, extrêmement confortable, vient de chez RLT Watches, et la lunette de chez Boris_gvb sur EBay. Le tout lui donne un look très proche des modèles de Komandirskie des années 80.

samedi 11 octobre 2014

Vostok Komandirskie : la montre russe presque militaire

Bien connue des amateurs de montres russes, la société Vostok a été fondée en 1942 et continue de produire encore aujourd'hui des montres mécanique et automatiques. C'est l'une des rares sociétés dans le monde à produire ses propres mouvements.

La gamme Komandirskie ("commandant") que je vous présente aujourd'hui est fabriqué depuis 1965. Si la montre n'a jamais été une montre de dotation, elle a toutefois été commandée en grandes quantités à l'époque soviétique par le ministère de la défense, pour être vendue exclusivement aux personnels militaires. C'est pourquoi de nombreux cadrans Vostok font référence aux différents forces armées.

Mes 3 Komandirskies, une moderne au centre et deux vintage des années 90 sur les côtés :

Montres russes Vostok Komandirskie

Bien qu'elle n'ait pas été construite sur un cahier des charges militaire, la Komandirskie est néanmoins très robuste, comme le montre cette video :

Le modèle standard est à remontage manuel, mais des modèles automatiques existent. Le mouvement mécanique (2414A) comporte 17 rubis, et sa réserve de marche est de 39 heures environ. La précision est typique d'une montre mécanique de qualité, plus ou moins 12 sec par jour. Extérieurement, la montre a une bonne présence au panier tout en restant compacte (40mm de diamètre hors couronne). L'entrecorne est de 18mm. Le boitier de la montre est en bronze ou en acier chromé. Le verre est un verre acrylique : si ce matériau se raye plus facilement, il est néanmoins très solide, et se polit très facilement au besoin avec un peu de coton et de Polywatch (d'ailleurs d'autres montres militaires, comme les G10 britanniques, utilisent également des verres acryliques).

S'il fallait trouver quelques défauts aux Komandirskies, ce serait les bracelets d'origine en cuir tout juste corrects (que je remplace personnellement par des NATO), et la luminosité qui ne dure pas la nuit. Mais à environ 40 euros port inclus sur Ebay, vous obtenez en achetant Vostok une montre mécanique d'une bien meilleure qualité que plein de chinoiseries vendues bien plus cher en bijouterie, et qui possède en plus une histoire, alors pourquoi se priver ?

2 vendeurs russes personnellement testés sur Ebay : Leon1965jazz et Zenitar.