Archives par catégorie : Montres

Camper MK1 : réédition d'une Timex militaire

Si vous aimez les montres militaires américaine vintage de la fin des années 60 au début des années 80, mais que vous disposez d'un tout petit budget, le modèle TW2P88400 de chez Timex Archive, aussi appelé Camper MK1, pourrait bien vous interesser. Celui-ci reprend en effet l'apparence d'un modèle militaire très rare de chez Timex produit en 1982 basé sur la norme MIL-W-46374B. Le modèle original était mécanique, la réédition est à quartz. On y perd un peu de charme, mais on reste dans le positionnement du modèle de base, à savoir celui d'une montre bon marché. Il est à noter que ce modèle avait déjà été réédité dans les années 80 avec un mouvement mécanique. Il avait notamment été adopté par le héros de série MacGyver.

Timex TW2P88400

A la différence de bien de rééditions, la montre respecte pleinement les dimensions et particularités du modèle original : 36mm de diamètre hors-couronne, entrecorne de 18mm, distance entre les cornes de 42mm, verre acrylique dômé, bracelet olive type US Army. Le boitier est en matière plastique de couleur olive comme l'original. Les anses sont fixes, intégrées au boitier.

Timex TW2P88400 vue de doses avec anses fixes

Le boitier peut sembler léger (d'ailleurs il l'est : la montre ne fait que 16 grammes !) mais il ne fait que répliquer fidèlement l'aspect du modèle militaire, conçu pour être bon marché et jetable. Il est d'ailleurs bien précisé dans la spécification MIL-W-46374B qu'il est question "d'une montre avec boitier plastique, conçue pour les applications où un haut degré de précision n'est pas nécessaire" et que "la montre n'est pas prévue pour faire l'objet d'opérations de maintenance au sein du système d'approvisionnement des armées".

Coté cadran on est là encore très proche du modèle original, si ce n'est que les marquages relatifs à la radioactivité de la montre sont absents. Le logo Timex, comme sur la première réédition des années 80, est par contre présent ainsi que les petites vagues indiquant que la montre résiste à l'eau.

Les aiguilles par contre diffèrent sensiblement du modèle militaire et reprennent en fait l'apparence de la version civile des années 80 : le modèle militaire possédait des aiguilles seringue, la réédition civile des aiguilles bâton. Mais celles-ci s'intègrent très bien au design.

La montre est proposée à 60€ environ chez Timex Archive. Ca peut sembler un peu cher pour une montre plastique (Timex propose des montres acier pour le même prix), mais ça reste très abordable si on considère qu'il s'agit de la réédition d'un modèle historique, par une marque qui a réellement fourni l'armée américaine ;) Guettez les promotions : j'ai réussi à avoir mon exemplaire à 48€ port inclus. Si c'est votre première commande vous aurez droit à une réduction de 15% ce qui fait la montre à 51€.

Momentum Atlas 38 : une fieldwatch 100% titane

Le modèle Atlas 38 de chez Momentum est une montre de type fieldwatch, construite intégralement en titane. Ce métal est très solide, mais surtout très léger : bracelet inclus, la montre pèse à peine 41 grammes! Le boitier et la bouclerie de la montre sont entièrement microbillés, ce qui donne au titane un rendu mat du plus bel effet. Ceux qui n'aiment pas les montres qui brillent seront comblés ;)

Montre Momentum Atla 38

Le diamètre du boitier hors couronne est de 38mm, 41mm avec la couronne. L'épaisseur de la montre est de 10mm environ, ce qui en fait un modèle vraiment passe-partout. Le verre est légêrement bombé. La couronne est vissée, ce qui permet de garantir une étanchéité jusque 100m.

Phosphorescence Momentum Atlas

Le cadran de la montre s'inspire clairement de ceux des montres militaires, sans chercher à copier fidèlement un modèle en particulier. Mon exemplaire possède un cadran à fond phosphorescent, avec les index et aiguilles peints en noir (d'autre combinaisons de couleurs sont également disponibles). La phosporescence est de qualité tout à fait correcte, pas forcément intense, mais tenant bien près de 8h. En pleine lumière, le fond affiche une belle couleur ivoire, sans teinte verdâtre.

Momentum Atlas au poignet

Le bracelet, fabriqué en Italie, est en Cordura avec une doublure en Lorica, un cuir synthétique anti-allergies et résistant à l'humidité (les végétariens apprécieront). Si les bracelets textiles ne sont pas votre truc, des variantes sont également disponibles avec bracelets en titane, en caoutchouc naturel ou en cuir.

En ce qui concerne le mouvement, celui-ci est un VX32G de chez Epson/Seiko. Il s'agit d'un mouvement quartz à un rubis, d'une précision de +/- 20 secondes par mois, capable de fonctionner 5 ans sur une seule pile.

Au final une montre facile à porter, solide, extrêmement lisible avec un look très sympa ! Pour le prix compter 77€ environ pour la version noire sur NATO (la moins chère sur Amazon). Mais plein d'autres modèles sont proposés (attention une version 32mm pour les femmes est aussi disponible).

Rotary Ocean Avenger, une plongeuse des 60's

Vous aimez les montres de plongée au look vintage ? Le modèle Ocean Avenger de chez Rotary pourrait vous plaire. Avec son mélange d'aiguilles flèche et dauphine elle semble s'inspirer des Aqua Terra ou Sea Master de chez Omega, mais cette Ocean Avenger n'est pas un hommage : il s'agit en fait de la réédition quartz d'un modèle proposé par la marque dans les années 60. La marque Rotary fût elle-même fondée en 1895 en Suisse.

Rotary Ocean Avenger

Cette réédition est assez joliment exécutée. Le diamètre du boitier hors couronne est de 40mm soit la taille des montres de plongée de l'époque. L’entre-corne est de 20mm. Les indices des heures sont appliqués et phosphorescents. La couronne est signée du "R" de Rotary. La lunette tournante, vernie et légèrement bombée, possède 120 clics. Coté verre, on est sur un verre minéral dômé, ce qui est plutôt rare dans cette gamme de prix et fidèle à l'esprit vintage de la montre.

Rotary Ocean Avenger vue de côté

La profondeur d'étanchéité n'est pas donnée par Rotary, qui préfère utiliser la notion de "Dolphin Standard" : en gros vous pouvez vous doucher, nager et faire de l'apnée avec cette montre, mais pas de la plongée. De ce que j'ai lu sur les forums horlogers, le Dolphin Standard serait équivalent à une étanchéité de 100m.

Rotary Ocean Avenger wristshot

Coté mouvement la montre est équipée d'un quartz "de haute précision" sans que la référence exacte soit précisée sur le site Rotary ou dans la notice. Les forums évoquent un mouvement suisse Ronda 505 à un rubis, ce qui est possible s'agissant d'un mouvement basique mais de qualité. La précision de ce mouvement est de -10 à +20 secondes par mois, soit la précision standard des montres à quartz.

L'Ocean Avenger peut être trouvée au prix de 130€ environ sur Amazon.

Différents types de montres militaires

Les montres militaires suscitent beaucoup d'enthousiasme chez les amateurs de montres et d'équipement tactique, du fait de leur technicité et du prestige de leurs porteurs. Toutefois, le terme "montre militaire", usé et abusé, recouvre en fait des réalités très différentes. L'occasion de faire le point sur différents types de montres militaire.

Montres militaires

Les montres de dotation

Les montres de dotation, au sens strict, sont les seules vraies montres militaires, puisque elles ont été fabriquées pour l'armée, sur la base d'un cahier des charges défini par celle-ci et ne sont distribuées en principe qu'aux seuls militaires. Les montres de dotation comportent le plus souvent des marquages et un cadran spécifique. Ces montres ont eu leur heure de gloire, mais sont rares aujourd'hui. A ma connaissance il ne reste aujourd'hui que les montres CWC de l'armée britannique. Dans le passé, Hamilton, Elgin, West End, Stoker & Yale et de multiples marques ont équipé les forces armées. Les montres Vostok ZAKAZ sont un cas à part, car elles ont bien été commandées par l'armée russe, mais étaient essentiellement des montres de foyer.

Les montres de dotation peuvent également être dans certains cas des montres civiles respectant le cahier des charges de l'armée, qui sont achetées par celle-ci et fournies aux soldats après avoir eu leur boitier marqué. C'est le cas par exemple des montres G-Shock et Timex de la Marine Nationale française. Il arrive également que des montres civiles soient adaptées pour l'armée juste au niveau du cadran et du boitier, comme le chronographe Pulsar de l'armée de l'air britannique.

Les montres civiles utilisées par les militaires

L'armée ne fournissant plus que très rarement des montres de dotation, les militaires actuels utilisent des montres achetées sur leur propres deniers. Sur ce marché, la gamme G-shock de chez Casio, les montres Timex (outre-atlantique) et Suunto se taillent la part du lion. Plusieurs modèles de ces marques sont d'ailleurs référencées dans le catalogue NSN de l'OTAN, ce qui leur donne une légitimité militaire aux yeux des amateurs. C'est le cas (entre autres) des modèle DW-5600 et DW-9052 de chez Casio et du modèle T45181 du chez Timex.

On trouve également sur le marché civil des montres conçues principalement pour les militaires, dont certaines répondent aux spécifications de l'armée, sans pour autant être des montres de dotation. Traser, Luminox et KHS par exemple en font partie.

Les rééditions civiles de montres militaires

Certaines marques ayant fourni l'armée autrefois en montres de dotation rééditent aujourd'hui certains modèles. C'est le cas de Hamilton avec quelques modèles de sa gamme Khaki, et de Bulova avec son modèle 96A102, ou de la marque allemande Laco. Il faut toutefois observer que ces rééditions ne sont pas 100% fidèles aux modèles originaux : l'apparence est conservée, mais les mouvements ou les dimensions peuvent être remis au goût du jour.

Les montres de style militaire

Les montres au look militaires sont légion, et ne sont que des montres civiles empruntant des éléments de style issus du monde militaire. La Seiko "military" (modèle SNK809) n'a ainsi que de militaire que le nom.

Vostok Komandirskie 861031 : une field watch soviétique

La Komandirskie 861031 est un modèle qui se différencie nettement du reste de la gamme : son boitier tout d'abord n'est pas chromé ou poli mais micro-billé ce qui lui donne un coté plus spartiate et moins clinquant que ses petites sœurs. Le verre diffère également, puisqu'il s'agit d'un verre minéral plat et non pas d'un plexiglas dômé. Le modèle ne possède pas de lunette. Enfin, la taille de l'entrecorne est de 20mm au lieu de 18mm chez les Komandirskies, ce qui couplé au boitier type 86 massif (39mm de large hors couronne) lui donne une bonne présence au poignet. Pour ce qui est de la mécanique interne par contre on est sur un très classique mouvement mécanique 2414.

Vostok Komandirskie 861031

Le modèle est récent, sorti apparemment au cours de l'été 2016, et encore peu distribué. Son esthétique, tant au niveau du cadran que du boitier vient tout droit des modèles "ZAKAZ" produits pour le ministère de la défense russe dans les années 70 (exemples ici pour le boitier et là pour le cadran). Le bracelet d'origine en cuir étant un peu trop fin à mon goût, je l'ai remplacé par un NATO noir qui lui donne une apparence plus équilibrée, même si moins historiquement correct.

Vostol Komandirskie 861031

Ce modèle ainsi que de nombreux autres peut être commandé auprès du vendeur Koche Vikto sur Ebay pour 33€ environ port inclus. La communication et le service de ce vendeur sont excellents, et l'expédition plus rapide que la moyenne. Koche Vikto propose également en exclusivité des NATO en cuir en 18, 20 et 22mm siglés Vostok.

Vostok Amphibia 120512

Avec ses quatre gros index en forme de triangle et sa sérigraphie "Сделано в России" ("fabriqué en russie") courbée, l'Amphibia 120512 semble emprunter des éléments de style à l'Eterna Kon-Tiki et à la Tudor Blackbay. Pourtant ce cadran n'est qu'une réédition d'une des premières versions d'Amphibia des années 70.

Vostok Amphibia 120512

Les index avec leur teinte tirant légèrement vers le vert renforcent l'aspect vintage de la montre. Cette teinte pourrait laisser à penser qu'ils sont luminescents mais ce n'est pas le cas : seuls les points le sont, comme toutes les autres Vostok. A la différence de la plupart des Amphibia, la trotteuse n'est pas rouge, mais bleue. On retrouve également une touche de bleu sous forme de points sur la lunette. Le tout lui donne une allure ultra-classieuse (enfin c'est mon opinion). Comme le modèle 710916 présenté il y a quelques temps, cette Amphibia ne comporte pas de date. Un bon point pour ceux qui n'aiment pas à avoir régler celle-ci quand ils décident de porter la montre. Côté bracelet, pas de cuir mais un vrai bracelet de plongée de 18mm de large en silicone, très confortable et souple, mais évidemment moins respirant qu'un bracelet textile. Celui-ci ne semble pas trop attirer la poussière pour un bracelet silicone. Pour le reste on est sur du très classique chez Vostok : mouvement automatique 2415 à 31 rubis et boitier acier type 120.

Ce modèle peut être trouvé chez Meranom, ou sur Ebay en fouillant un peu, par exemple chez Zenitar.

Montres Vostok : quelle précision ?

Quelle précision attendre d'une montre Vostok à 35€ ? Le prix extrêmement abordable de ces montres peut légitimement faire douter de leur fiabilité, bien que leurs possesseurs en soient le plus souvent satisfaits. Histoire d'être objectif j'ai donc soumis une des Komandirskies que je possède à un test de dérive sur une semaine. Cette Komandirskie est de fabrication récente, a été choisie au hasard, n'a jamais été ajustée après sa sortie d'usine. J'ai porté la montre une semaine complète, en la remontant chaque jour puisque il s'agit d'une montre mécanique et pas automatique. L'heure de référence pour mesurer la dérive était un réveil Casio équipée de la technologie Waveceptor, lui permettant de se synchroniser avec les signaux émis par les horloges atomiques du monde entier.

Test de précision montre Vostok Komandirskie

Le test a duré précisément 593342 secondes. Le 24 avril à 19h20 et 26 secondes, ma Komandirskie affichait un décalage d'une seconde de retard par rapport à l'heure atomique. Le 1er mai à 16h09 et 28 secondes, ma Komandirskie affichait une avance de deux minutes et 27 secondes, soit 147 secondes d'avance. Ramené à exactement sept jours cela fait une avance de 150 secondes (2 minutes et 30 secondes) par semaine, soit 21.5 secondes de dérive en moyenne par jour.

Certes, ce n'est pas la précision COSC (-4 seconde à +6 secondes par jour) qu'atteignent certaines montres de luxe qui donnent une heure juste à 99.99% sur une période de 24h. Mais ma Komandirskie donne une heure juste à 99.98% sur la même période, pour un prix des centaines de fois inférieur. Dans la pratique, cette précision est tout à faite suffisante pour ne pas rater un train ou un rendez-vous. Et remettre à l'heure sa montre une fois par semaine fait de toute façon partie du charme désuet des montres mécaniques ;)

Seiko SNX447 : délicieusement vintage

Bien que de fabrication récente, le modèle SNX447 de chez Seiko possède un look très vintage, de par ses dimensions, de par la forme de son boitier et de par son cadran vert jade.

Montre Seiko 5 SNX447

Le diamètre du boitier hors couronne est de 36mm environ pour une épaisseur de 11mm, soit la taille classique des montres habillées et des montres anciennes. La couronne est située à 4h. Le bracelet est de type Oyster, en tôle d'acier pliée. Si la tôle pliée est délaissée aujourd'hui au profit de l'acier massif, il faut savoir que c'est Rolex qui introduisit ce type de bracelet dans les années 70. Le bracelet choisi par Seiko participe donc au coté vintage de celle-ci.

seiko-snx447-profil.jpg

La cadran vert jade soleillé est de toute beauté. Les indices appliqués sont bien visibles et brillent bien dans le noir du fait de leur surface (mais pas très longtemps). Si vous n'aimez pas le vert, la montre est disponible dans de multiples versions, notamment avec cadrans noir (SNXS79), argenté (SNX111), bleu (SNXS77), champagne (SNX995) et doré (SNXS81).

Au niveau de la mécanique, s'agissant d'un modèle de la gamme Seiko 5, on y retrouve le très classique mouvement automatique 7S26 à 21 rubis, avec une réserve de marche de 43h environ.

Le modèle est relativement rare. On le trouve des fois chez Amazon (mais pas à l'heure où j'écris cet article). Ne pas hésiter à mettre une alerte dans Ebay pour être averti dès qu'un exemplaire est proposé à la vente.

Citizen Eco-Drive BM6831-24B : une flieger solaire

Le modèle BM6831-24B de chez Citizen est une montre à quartz dont le look s'inspire fortement des montres d'aviateurs allemandes de la seconde guerre mondiale ("Beobachtungsuhr Baumuster A", aussi appelées "Flieger type A"). La montre fait également un petit emprunt aux "field watch" américaines, avec la présence d'un second index allant de 13h à 24h.

Montre Citizen BM6831

La BM6831-24B fait partie de mes montres les plus larges (42mm hors-couronne) mais se porte très facilement de par sa faible épaisseur (à peine 10mm) et ses cornes courbées :

Montre Citizen BM6831 vue de côté.jpg

La montre est livrée d'origine avec un bracelet deux pièces en nylon beige. Le trouvant personnellement un peu pâle, je l'ai remplacé par un NATO 20mm de type "Bond" noir et brun.

Wristshot Citizen BM6831jpg

La BM6831-24B comme beaucoup de montres Citizen est équipée de la technologie Eco-Drive, qui permet de recharger la batterie en utilisant l'énergie solaire. C'est le cadran qui sert de capteur. Je trouve la technologie assez bluffante : s'il n'y avait pas la mention Eco-Drive sur le cadran, rien ne permettrait de dire qu'il s'agit d'une montre solaire. La réserve de marche est de 6 mois une fois la batterie entièrement chargée (cf le manuel). Bien que je ne porte la montre peut-être qu'une semaine tous les 3 mois, et que je la conserve dans une pièce plutôt sombre, je n'ai jamais épuisé la réserve de marche. Il ne faut donc pas d'énormes quantités de lumière pour conserver la montre en état de fonctionnement. De toute façon, si la batterie passait sous un niveau critique, la montre le signalerait en bougeant la trotteuse toutes les 2 secondes au lieu de toutes les secondes. Malin non ?

La gamme BM6831 semble ne plus être fabriquée, mais on trouve encore nombre de variations chez divers distributeurs. Quelques exemples parmi d'autres : bracelet nylon beige et cadran blanc, bracelet métal et cadran noir, bracelet métal et cadran blanc, bracelet nylon khaki, cadran noir et index jaunes.

Casio G-Shock DW-5600

Je ne suis pas un fan inconditionnel des G-Shock, trouvant nombre de leurs modèles bien trop gros à mon goût. Mais la DW-5600 n'appartient pas à cette catégorie, bien au contraire. J'en possède deux exemplaires : le modèle DW-5600E, reprenant le look du modèle historique de 1987, et la version en noir intégral DW-5600BB.

Casio G-Shock DW-5600

Avec ses 12mm d'épaisseur, sa largeur de 43mm et son esthétique minimaliste venue des années 80, la DW-5600 sait rester discrète et peut se porter tout aussi bien au bureau que dans la verte. Elle n'en reste pas moins une montre de baroudeur, adoptée par les militaires du monde entier, à tel point que l'OTAN lui a attribué un numéro NSN : 01-356-5944. La DW-5600 est également une des rares montres agréée par la NASA pour les vols habités.

En ce qui concerne les fonctions, celles-ci restent basiques mais couvrent la plupart des besoins réels : chronomètre, compte à rebours, et plusieurs alarmes. Il est cependant dommage que la DW-5600 ne propose pas de second fuseau horaire.

Les différentes variations de DW-5600 peuvent être trouvée un peu partout, notamment sur Ebay et chez Amazon.

Vostok Kama : l'autre Vostok

Bien moins connue que les Amphibia et les Komandirskie, la gamme Kama de chez Vostok est née en 1952. Le nom Kama vient de la rivière qui longe les usines Vostok à Chistopol.

Vostok Kama 511325

Le modèle présenté aujourd'hui (référence 511325) est une réédition moderne, mais très proche de l'original au niveau du style, même si les modèles anciens possédaient en général une petite seconde. La taille n'a pratiquement pas changé par rapport aux modèles originaux : 35mm hors-couronne, pour un entrecorne de 18mm. La montre est petite par rapport à la moyenne, mais se porte très bien. On est finalement proche des dimensions d'une Hamilton des années 40-50, ou d'une Rolex Explorer de 1ère génération. Comme c'est souvent le cas chez Vostok, l'arrière du boitier est décoré :

Aigle bicéphale russe

Outre leur taille, les Kama se distinguent des autres Vostok par le fait que le verre est minéral et non pas acrylique, que la lunette est fixe, et que la couronne n'est pas flottante, mais solidaire de la tige.

Les Kama sont équipées d'un mouvement mécanique 2414A à 17 rubis, le même qui équipe les Komandirskie. Sa réserve de marche est de 38h environ. A la différence des Komandirskie, la montre peut être remontée sans tirer ni dévisser la couronne. Le mouvement 2414A affiche la date, mais tous les modèles Kama ne possède pas de guichet dateur. C'est le cas par exemple de la Kama de ma moitié :

Vostok Kama : modèles homme et femme

Avec leur look vintage, je trouve les Kama attachantes. Qui plus est leur coût est modique, en général moins de 35€ port inclus sur Ebay et sur les sites russes. de quoi se faire plaisir sans grever le porte-monnaie :)

Vostok Amphibia 710916 : une plongeuse au look 70's

L'Amphibia du jour est un modèle inspiré du modèle commémoratif "1967" de chez Vostok, lui-même inspiré du la toute première Amphibia de 1967. Comme toutes les Amphibia, elle est étanche à 200m. C'est d'ailleur marqué dessus, si vous lisez le cyrillique ;)

Vostok Amphibia 710916

La Vostok 710916 se démarque par le fait qu'elle ne comporte pas de guichet pour la date, ce qui fera plaisir à ceux qui n'aiment régler la date sur les Vostok, et donne un aspect plus épuré au cadran. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, les larges index blancs ne sont pas luminescents. Par contre les point, communs à toutes les Komandirskie et Amphibia, sont eux bien luminescents.

Le boitier est de type 710, connu aussi sous le terme de "ministry". Ce boitier en forme de coussin est plus large que la moyenne des Amphibia, d'où une présence plus marqué au poignet. Ses dimensions restent toutefois très raisonnables, avec un diamètre de 40mm hors couronne. L'entrecorne de 20mm est également plus large que la moyenne des Amphibia et Komandirskie, qui sont en 18mm.

Ma montre a été livrée avec un bracelet en cuir de marque Siena avec une texture imitant le crocodile, d'une qualité bien supérieure à celle des bracelets Vostok standards. J'ignore si j'ai été chanceux ou si Vostok a décider de monter en gamme pour leurs bracelet. Avec son look retro 70's, je trouve ce modèle très fun. Je l'imaginerais très bien porté par un fonctionnaire d'une ambassade soviétique occidentale dans les années 80 :)

Alpha Explorer : comme un air de Rolex

Reprenant à l'identique les lignes des Rolex Explorer 1016 / 14270, le modèle Explorer de chez Alpha appartient à la catégorie des hommages, à savoir des montres qui reprennent l'apparence de modèles emblématiques sans pour autant constituer des contrefaçons.

Montre Alpha Explorer (hommage Rolex Explorer 1

Outre ses qualités esthétiques, l'Explorer 1 est célèbre à plus d'un titre : d'abord parce qu'elle a été conçue pour célébrer la conquête de l'Everest en 1953 par Sir Edmund Hillary qui portait une Rolex (Oyster) lors de son ascension, et aussi parce que c'était également la montre personnelle de Ian Fleming, le créateur de James Bond.

Extérieurement la version Alpha est extrêmement fidèle au modèle original. Le diamètre de 36mm est le même, les aiguilles et le cadran à l'exception des marquages sont les mêmes, le boitier est sensiblement le même, de même que le bracelet de type Oyster. Cette photo tirée du forum Watchuseek montrant l'Alpha à côté d'une Rolex 14270 montre bien à quel point les deux montres sont similaires :

Alpha Explorer Vs Rolex 14270

Le diamètre hors-couronne de 36mm peut faire croire que la montre est petite, mais celle-ci possède une belle présence au poignet. Il ne faut pas oublier que le diamètre de 36mm a été la norme chez les homme des années 50 au début des années 90.

Alpha Explorer wristshot

En ce qui concerne la mécanique interne, la montre embarque un mouvement automatique à 21 rubis de chez Sea-Gull, probablement un ST-16 d'après mes recherche (je n'ai pas ouvert la montre). Ce mouvement peut être remonté à la couronne, et possède un stop-seconde. Sa précision est tout à fait correcte.

Au final l'Alpha Explorer s'avère un hommage extrêmement plaisant pour qui aime le look Explorer 1 sans vouloir investir dans le modèle original. Ce modèle peut être acquis au prix de 92€ chez Watch-alpha.eu, livrée dans un très belle pochette en feutrine rouge.

A la recherche du vrai bracelet Bond

Avec la sortie imminente de "Spectre", le nouvelle épisode de Jame Bond, le moment est idéal pour faire le point sur les bracelets du même nom. Quel est le véritable bracelet que portait le héros de Ian Fleming ?

nato-bond-bracelet.jpg

Pendant longtemps, les fans ont cru que le bracelet nylon porté par Sean Connery dans Goldfinger avec sa Rolex Submariner était composé de rayures noires et grises. Mais lorsque on a remastérisé en HD le film, il est apparu qu'au lieu d'être noir et gris, le bracelet de James était en fait composé de rayures noires et vert olive, avec un liseré rouge. Le bracelet Bond originel est donc celui ci. Sauf qu'avec l'épisode Spectre, Omega a doté la Seamaster du héros d'un bracelet NATO noir et gris ! Ce qui fait que le faux motif Bond est désormais authéntique ;)

Il faut également préciser que Sean Connery ne portait pas un bracelet NATO avec sa Rolex, mais un simple bracelet nylon d'une pièce, dit "RAF", comme en utilisaient souvent les montres sportives de l'époque. Donc au final, si on souhaite un vrai bracelet nylon de type Bond, deux choix s'offrent aux fans : le bracelet d'une pièce type RAF de couleur noir et olive avec liseré rouge, ou le bracelet NATO noir et gris :)

Restaurer ses verres de montre acrylique avec Polywatch

Polywatch est une pâte à polir spécifiquement formulée pour les verres de montre en plastique (acrylique, plexiglas, hesalite etc.) Ce polish s'avère donc très intéressant pour les possesseurs de montres Vostok, CWC, Swatch ou Speedmaster. Ma Bulova, équipée d'un verre acrylique présentait un bon nombre de micro-rayures dûes au frottement d'une veste en toile de coton un peu trop abrasive, visibles en haut à gauche du cadran des secondes. Une rayure verticale plus marquée était également présente entre les chiffres 4 et 5 du cadran des heures :

Polywatch avant

J'ai donc appliqué un volume de Polywatch équivalent à celui d'un petit pois sur le verre et j'ai poli celui-ci avec un coton démaquillant doux pour peaux sensibles, en effectuant des cercles. Après deux minutes de polissage suivi d'un nettoyage avec un coton vierge, le résultat est impeccable :

Polywatch après

Le verre brille, les micro-rayures ont disparu de même pour la rayure verticale. Bref la montre est comme neuve :)

Le Polywatch peut être obtenu pour 6€ port inclus sur Ebay, c'est le meilleur prix que j'ai pu trouver. Sur Amazon il faudra compter 7.70€ port inclus.

7 montres abordables pour baroudeurs

Si les G-Shock n'ont pas d'équivalent en terme de robustesse, leur prix n'est pas forcément à la portée de toutes les bourses. D'autant plus que dans 99% des cas, d'autres montres feront tout aussi bien le job pour les activités engagées et les sorties dans la verte. Aussi voici sept propositions de montres abordables adaptées pour les activités en extérieur, avec un look tactique autant que possible. Leurs prix s'échelonnent de 19€ à 58€ port inclus.

7 Montres tactiques / EDC / outdoor

Timex Expedition T45181

Cette montre analogique-digitale en résine est étanche à 100m, fait chronomètre et alarme, et offre deux fuseaux horaires. Petit plus : elle possède un numéro de stock OTAN (NSN 6645-01231-5440) ce qui en fait une montre officiellement militaire, même si elle n'a pas été conçue sur un cahier des charges spécifique des forces armées. Environ 40€ sur Ebay.

Timex Ironman T5H421

Conçue initialement pour le triathlon, d'ou son look très sport, cette montre est également en dotation au sein des plongeurs de la Marine Nationale. Son étanchéité est de 100m. Elle propose 3 alarmes, 3 fuseaux horaires et fait bien sûr chronomètre. Environ 39€ sur Ebay.

Casio W-735

Cette Casio ressemble aux G-Shock, mais ce n'en est pas une. A l'usage elle est probablement tout aussi résistante. Son étanchéité est de 100m. Ses plus au delà des fonctions usuelles : une alarme vibrante silencieuse, et des coloris très tactiques, notamment dans les déclinaisons suivantes : noir et gris (W-735H-1AVEF), noir et rouge (W-735H-8AVEF), coyote et marron (W-735H-5AV), sable (W-735H-8A2V). Environ 29€ sur Ebay en provenance d'Asie et 28€ sur Amazon pour certains coloris.

Casio HDD S100-3

Avec sa gamme HDD S100, Casio propose un design robuste (étanche à 200m) et un très bonne autonomie puisque ces montres sont solaires. Plus de changement de piles à prévoir : l'énergie est stocké dans un condensateur et pas dans une batterie rechargeable. Une charge complète donne 14 jours d'autonomie. On y retrouve les fonctions habituelles, dont un chronomètre et 5 alarmes. Pas d'éclairage par contre, cela afin de conserver l'énergie. Cette gamme est disponible en deux coloris : Noir et bleu (modèle HDDS100-1AV), et vert olive (HDD S100-3AV). Environ 35€ sur Ebay.

Casio MRW-200H

La gamme MRW-200H offre un look proche de celui des montres Luminox, pour une fraction du prix. Les modèles MRW-200H simples gagneront de mon point de vue à être équipés d'un bracelet NATO. Les modèles MRW-200HB, avec leurs coloris vert olive sont quant à eux déjà équipés de bracelet textiles. Pour le reste il s'agit de montre analogique sport classique avec lunette bidirectionnelle, et une étanchéité de 100m. A partir de 19€ sur Amazon et 20€ sur Ebay.

Casio MRW-S300H-3BVEF

La gamme MRW-S300H offre une montée en gamme par rapport aux MRW-200H avec un fonctionnement à l'énergie solaire et des aiguilles et index au Neobrite, un matériau luminescent qui brille longtemps dans le noir. Leur autonomie est largement supérieure aux MRW-200H. Comme les MRW-200H, ces montres sont disponibles soit avec un bracelet résine, soit avec un bracelet résine. Leur étanchéité est de 100m. A partir de 37€ sur Amazon, 33€ sur Ebay en provenance d'Asie.

Casio SGW-100-1V

Ce modèle est l'un des plus cher de cette sélection, mais cela est justifié par le fait que cette montre est un modèle "twin sensor" avec thermomètre et boussole électronique. Son étanchéité est de 200m. Pour le reste on y retrouve les fonctions habituellement présente sur une montre digitale : chronomètre, second fuseau horaire... Environ 58€ sur Amazon.

Montre militaire britannique CWC G10

La G10 de chez CWC est à ma connaissance une des dernières montres de dotation spécifiquement militaires. Le vrai nom de cette montre (enfin de cettefamille de montres) est en réalité "Quartz general service watch". Le terme "G10" que tout le monde utilise vient en fait du numéro de formulaire à remplir par les militaires britanniques pour percevoir du matériel auprès des magasins d'approvisionnement de l'armée.

Montre militaire CWC G10

Différentes marques ont produit des G10. Les plus connues, et les plus prisées par les collectionneurs sont CWC (Cabot Watch Company) et Precista. Mais d'autres marques civiles fournissent également l'armée britannique, notamment Seiko et Pulsar. Voici ma G10 CWC accompagnée du chronographe Pulsar que j'avais déjà présenté et qui équipe la RAF :

CWC G10 et chrono Pulsar de la RAF

Ma G10 est en tout point conforme aux spécifications du ministère de la défense britannique (PDF). Elle est équipée d'un mouvement quartz suisse ETA h555.115, d'un boitier en acier avec pompes fixes, et d'un verre en plexiglas. Le "T" dans un cercle sur le cadran signifie que les index et les aiguilles sont peintes au tritium, un matériau légèrement radioactif (et inoffensif). Les G10 plus modernes arborent elles un "L" pour "luminous" car elles ont abandonné le tritium pour des peintures luminescentes non radioactives.

Les marquages sur l'arrière attestent de son origine militaire :

Marquages CWC G10

Le signe en forme de flèche (broad arrow) signifie que la montre appartient au gouvernement britannique, et le chiffre 0552 que la montre a été commandée par l'armée de terre. Le code à treize chiffres 6645-99 5415317 correspond lui au numéro NSN (nomenclature OTAN). Enfin le chiffre 46926 indique le nombre de montres produites la même année, ici l'année 1989. On notera le logement permettant de changer facilement la pile sans outillage spécialisé, ainsi que les pompes fixes en acier typique des montres militaires.

Les G10 se portent facilement. Avec un diamètre de 38 mm couronne incluse, elles sont relativement petites par rapport aux standards actuels, mais leur taille est en fait parfaite. La voici au poignet, avec son bracelet NATO règlementaire gris fabriqué par Phoenix :

Wristshot CWC G10

Les G10 se trouvent facilement sur Ebay ainsi que chez Silvermans. Ebay offre de meilleurs prix, attention toutefois aux éventuelles contrefaçons.

Vostok Amphibia : la plongeuse russe

A la recherche d'une montre de plongée étanche à 200m, automatique et abordable (moins de 80 euros) ? La gamme Amphibia de chez Vostok pourrait bien vous intéresser.

Montre Vostok Amphibia aux couleurs des sous-marins de l'armée russe

Les Amphibia sont produites depuis 1967, à la demande du ministère de la défense russe. Si la gamme est très proche visuellement de certains modèles de Komandirskie, notament en ce qui concerne les lunettes et les cadrans, il s'agit en réalité de deux montres bien différentes.

Au niveau du boitier, les Amphibia possède des boîtiers en acier, alors que ceux des Komandirskie sont en laiton chromé. Ces boîtiers sont plus épais que celui des Komandirskie mécaniques, afin de pouvoir y loger le mouvement :

Comparaison épaisseur Amphibia et Komandirskie

Le mouvement est également spécifique : alors que les Komandirskie sont équipées de mouvements mécaniques à 17 rubis (en tout cas la plupart, car il existe des Komandirskie automatiques), les Amphibia sont dotées de mouvements automatiques à 31 rubis dont la réserve de marche est d'au moins 31 heures. Pour l'anecdote, la plupart des Rolex embarquent moins de rubis dans leurs mouvements ;)

Autres différences, les aiguilles et la couronnes : l'Amphibia possède une aiguille des heures en forme de flèche, et une trotteuse avec un point luminescent ce qui n'est pas le cas des Komandirskie. La couronne, vissée comme chez les Komandirskie, est plus massive chez l'Amphibia :

Différences Amphibia et Komandirskie

Enfin, plongée oblige, les Amphibia sont généralement livrées avec des bracelets acier ou silicone, alors que ceux des Komandirskie sont en cuir, plus récemment en nylon. Mais peu de personnes conservent le bracelet d'origine.

L'Amphibia est souvent préférée à la Komandirskie par les amateurs, peut-être du fait de son étanchéité supérieure et de sa construction tout acier. Pour ma part j'aime autant les deux gamme :)

Bulova 96A102 : un look de 2ème guerre mondiale

A la recherche d'une montre à quartz moderne abordable avec un look militaire vintage ? Le modèle 96A102 de chez Bulova a tout pour plaire. Il s'agit en fait d'un modèle commémoratif, la marque Bulova ayant fourni l'armée américaine pendant la seconde guerre mondiale et pendant la guerre de Corée.

Réédition montre militaire 2ème guerre mondiale Bulova 96a102

Le boitier en acier mat reprend les lignes des montres de GI de la marque produites sur la fin de la deuxième guerre mondiale et pendant les années 50-60 (type MIL-W-3818A). Sa taille a été un peu augmentée par rapport aux standards de l'époque (40mm contre 32mm à l'origine). La cadran lui s'inspire plutôt de ceux des années 40 (type A11). Sa lisibilité est excellente, et la luminosité dans le noir plutôt bonne du fait de la surface des index et des aiguilles. Comme les modèles originaux, le verre est en plexiglas, et domé. Il est cependant moins épais que l'original. La montre est fournie avec un bracelet en toile khaki et cuir, d'apparence très similaire aux bracelets militaires de l'époque.

En ce qui concerne le movement, la montre est équipée d'un mouvement quartz Miyota, probablement un 1L45. Sa précision est de 20 secondes par mois et la durée de vie de la pile de 3 ans.

La Komandirskie de l'espace

Les montres spatiales suscitent beaucoup d'intérêt chez les amateurs, et les Speedmasters, Strela, Sturmanskie, Sinn 142 et autres Seiko Pogue (pour n'en citer que quelques-unes) se négocient souvent à des prix aussi élevés que les orbites sur lesquelles elles ont été portées.

Pourtant il existe une montre portée dans l'espace que tout un chacun peut acquérir pour 45 euros environ. Il s'agit de la Vostok Komandirskie des forces spatiales militaires russes :

Montre Vostok Komandirskie des forces spatiales russes, portée dans l'ISS

Cette montre a été portée dans l'ISS comme en attestent ces photos prises dans la station (crédit : www.ussr-airspace.com)

Montre Vostok Komandirskie en apesanteur dans la station spatiale ISS

Komandirskie dans la station ISS

L'insigne visible dans la partie supérieure du cadran de la montre est celui des équipes de lancement des forces spatiales de Baikonour au Kazakhstan et de Plesetsk en Russie.

La version proposée actuellement par Vostok est en tout point identique à l'original, à l'exception des index qui sont numériques sur la version moderne et facettés sur la version originale, et de la couronne qui est un peu plus petite sur la version moderne Le bracelet est également différent, puisque l'original était apparemment doté d'un bracelet Timex Expedition. J'ai mis sur le mien un NATO en simili-cuir d'apparence similaire, la montre étant livrée d'origine avec le bracelet Vostok en cuir noir standard.

- page 1 de 2