Sanrenmu 7056 : un EDC tout acier au look industriel

Sanrenmu est une société chinoise produisant des couteaux très abordables qui jouit d'une assez bonne réputation chez les amateurs. Je n'avais jamais eu de couteau Sanrenmu entre les mains, mais ayant déjà testé pas mal de couteaux Ganzo dans le cadre du partenariat avec Gearbest, je me suis dit qu'il serait intéressant de tester une autre marque.

Couteau Sanrenmu SRM 7056

Le modèle 7056 LUF-SF présenté aujourd'hui est un framelock construit intégralement en acier, avec une finition stonewash. Son poids est de 111 grammes pour une taille fermée de 9.7 cm. La nature de l'acier n'est pas mentionnée sur la lame, mais il semble qu'il s'agisse d'un acier 8Cr14MoV. Fait suffisament rare pour être signalé, le nom du designer figure lui par contre sur la lame : il s'agit de Liang Gang, qui dessine également les modèle de la marque Real Steel.

Sanrenmu 7056 clip et framelock

La combinaison de la finition stonewash avec le noir de la visserie et le doré de l'ergot de pouce et des spacers donne au Sanrenmu 7056 un look à la fois industriel et raffiné. Les lignes générales sont très proches du Kryo de chez Kershaw.

Sanrenmu 7056 visserie

L'ouverture du couteau se fait par un système de flipper, l'ergot de pouce étant surtout là pour la déco. Un petit coup de poignet est tout de fois nécessaire pour déployer complètement la lame. L'affûtage de la lame est tout à fait satisfaisant en sortie d'usine, et le verrouillage de celle-ci est franc et solide.

Au final, un joli couteau EDC pour qui aime le look tout acier, d'une qualité bien supérieure à ce que pourrait laisser penser son prix. Le Sanrenmu 7056 peut être acheté chez Gearbest pour 10€ environ port inclus. Notez que deux autres variante existent : acier poli, et finition anthracite.

Revue lampe Cooyoo Quantum AL

Décidemment, le marché des mini lampes à fortes capacités d'éclairage se porte bien. La lampe Cooyoo Quantum AL est une lampe porte clé d'une taille et d'un poids ridicules : 42mm de long, 13mm de diamètre et seulement 11 grammes batterie incluse !

Lampe Cooyoo Quantum AL

Les performances elles ne sont pas réduites, bien au contraire : la combinaison de la LED Cree et d'une batterie Li-ion 10180 d'une capacité de 100 mAH lui permet de délivrer une puissance de 8 lumens pendants 6 heures, et de 130 lumens pendant 30 minutes. Le passage d'un mode à l'autre se fait en vissant plus ou moins la tête de la lampe. L'éclairage produit ne présente pas de teinte particulière et le faisceau est bien homogène. Aucun clignotement n'est perceptible.

Lampe Cooyoo Quantum et sa batterie Li-ion 10180

La batterie Li-ion 10180 qui équippe la Cooyoo Quantum AL est non seulement rechargeable, mais également amovible, ce qui permet éventuellement d'emporter des batteries de rechange, et de remplacer la batterie si celle-ci venait à perdre en capacité.

Cooyoo Quantum en train de charger

La recharge de la batterie se fait via un connecteur micro USB qui apparaît quand on dévisse la tête. La taille du cable, qui n'est pas fourni avec la lampe, donne une bonne idée des dimensions extrêmement réduites de celle-ci. Une lumière rouge indique que la batterie est en charge. Une fois la batterie rechargée, la lumière devient verte.

La Cooyoo Quantum AL est certifiée IPX8. Elle devrait donc supporter sans broncher une immersion prolongée à 1m de profondeur. Sa conception la rend également résistante aux impacts, et la lampe est donnée pour résister à une chute d'une hauteur de 1.5m sur un sol dur.

Au final une micro-lampe très sympathique, qui peut être en porte-clé, autour du cou avec la chaine fournie, ou en backup au fond d'un kit. Si vous n'aimez pas la finition grise d ela lampe, celle-ci est également proposé en noir, en bleu, en rouge et en doré. La Cooyoo Quantum peut être achetée chez Gearbest pour un peu moins de 18€ port inclus. Merci à Gearbest pour avoir permis cette revue :)

Se libérer des colliers serflex : la corde kevlar comme outil d'évasion

Tout le monde connaît le kevlar, cette fibre très solide utilisée notamment dans les gilets pare-balles. Ce que l'on sait moins c'est que les cordelettes à base de kevlar peuvent servir à se libérer de divers type liens comme ceux à base de corde, de duct-tape ou de colliers de serrage en nylon (colliers serflex / rilsan). La corde est à choisir avec soin : il est impératif d'utiliser du kevlar, les autres "super cordes" comme celles en spectra fonctionnant beaucoup moins bien, car moins abrasives. La technique en vidéo :

Attention : si vous souhaitez tenter ce genre d'exercice, assurez vous toujours de la présence d'une autre personne qui pourra vous libérer le cas échéant. Envie de tenter l'expérience ? La corde utilisée dans cette vidéo (kevlar de résistance 250 livres) peut être achetée chez Amazon pour une dizaine d'euros les 30 mètres.

Capsule EDC Gear

La capsule "Water Resistant Tank" de chez EDC Gear est une capsule en aluminium anodisé grand format, mesurant approximativement 13.5 cm de haut, pour 3 cm de diamètre externe. Les parois du tube mesurent 1 mm d'épaisseur.

Capsule EDC Gear

La capsule, équipée de joints toriques est étanche. Je n'ai pu mettre en évidence aucune pénétration d'eau, que ce soit en pression dynamique en la passant sous un robinet ou en l'immergeant dans un saladier rempli d'eau.

La partie supérieure comprend une hanse qui permet de sécuriser la capsule au besoin avec de la corde ou un mousqueton. La capsule peut s'ouvrir à la fois par le haut et par le bas. Le filetage est assez long. Un bon point je pense pour la robustesse et l'étanchéité, par contre il faut pas mal tourner pour visser et dévisser : 13 coups de poignet environ.

Quels usages pour ce genre de capsule ? N'étant pas fan des contenants métalliques en EDC et préférant les contenants souple, je ne me vois personnellement pas y glisser un micro kit qui risquerait de faire du bruit. Par contre dans un contexte nature ce peut être un bon contenant pour un kit feu, ou pour des médicaments. A la maison, ou en déplacement dans un contexte urbain, cette capsule serait adaptée pour y cacher des objets personnels ou de valeur de petite dimension.

cachette secrète

Avec un aimant puissant placé entre deux épaisseurs de bande cohésive, la capsule devient une cache que l'on peut dissimuler très facilement derrière un appareil électroménager, un radiateur, ou sous une table. Les possibilités sont infinies ;)

cachette aimantée

La capsule EDC Gear est disponible en 3 coloris : gris, bronze, et noir. Elle peut être achetée pour un peu moins de 8€ [hez Gearbest, qui m'a gentiment fournie l'exemplaire utilisé pour cette revue.

Radioactivité naturelle renforcée : les terrils de phosphogypse

C'est en lisant l'étude des Robins des Bois sur la radioactivité naturelle renforcée des phosphogypses (PDF), commandée par l'Autorité de Sûreté Nucléaire, que j'ai découvert que nous avions un terril de phosphogypse en plein métropole lilloise, à Wattrelos. Ce terril fait partie de l'ancienne fiche UCPK, transformée depuis en espace naturel. Ma première visite sur le site, de courte durée à cause du mauvais temps avait été quelque peu décevante sur le plan de l'intérêt radiologique, le compteur geiger ne relevant aucune hausse significative de la radioactivité, même à deux mètres du terril (28 CPM mais le temps était pluvieux et les descendants du radon pouvaient fausser la mesure). Dans un sens, tant mieux, cela montre que la requalification de la friche industrielle a été bien effectué.

Terril phosphogypse Wattrelos friche PCUK

La deuxième visite a été plus concluante car j'ai pu monter sur le terril lui-même. Cela est en principe interdit, mais la clôture est grande ouverte en plusieurs endroits. Le lieu est superbe : une vrai petite réserve naturelle en miniature. J'ai pu y croiser plusieurs lapins, des corvidés et même un renard. En ce qui concerne les rayonnements, le nombre de détections beta et gamma affiché par le compteur oscille entre 35 et 50 CPM, quand la moyenne du bruit de fond est autour de 15-20 CPM un kilomètre plus loin :

Radioactivité terril PCUK Wattrelos

On a donc bien une radioactivité additionnelle sur le terril, même s'il n'y a pas de quoi fouetter un chat. A titre de comparaison cette radioactivité est à peine supérieure à celle que je peux mesurer à l'intérieur de notre maison en brique de la métropole. Les études que j'ai pu lire envisageant différents scénarios d'exposition sur le site montrent d'ailleurs que l'exposition des personnes à proximité des terrils est minime.

J'ai pu prélever un échantillon de quelques dizaines de grammes de phosphogypse du terril. L'activité n'est pas extraordinaire, mais on y décèle quand même lors d'une mesure suffisamment longue par spectrométrie gamma les pics d'énergie caractéristiques des descendants de l'uranium et du radium :

spectrométrie gamma phosphogypse

Comme on peut le voir, les pics de Pb214 à à 295 keV et 352 keV et le pic de Bi214 à 609 keV sont clairement visibles. Au final le site PCUK s'avère une promenade très intéressante pour les amateurs de nature et les férus de science :)

Montres Vostok : quelle précision ?

Quelle précision attendre d'une montre Vostok à 35€ ? Le prix extrêmement abordable de ces montres peut légitimement faire douter de leur fiabilité, bien que leurs possesseurs en soient le plus souvent satisfaits. Histoire d'être objectif j'ai donc soumis une des Komandirskies que je possède à un test de dérive sur une semaine. Cette Komandirskie est de fabrication récente, a été choisie au hasard, n'a jamais été ajustée après sa sortie d'usine. J'ai porté la montre une semaine complète, en la remontant chaque jour puisque il s'agit d'une montre mécanique et pas automatique. L'heure de référence pour mesurer la dérive était un réveil Casio équipée de la technologie Waveceptor, lui permettant de se synchroniser avec les signaux émis par les horloges atomiques du monde entier.

Test de précision montre Vostok Komandirskie

Le test a duré précisément 593342 secondes. Le 24 avril à 19h20 et 26 secondes, ma Komandirskie affichait un décalage d'une seconde de retard par rapport à l'heure atomique. Le 1er mai à 16h09 et 28 secondes, ma Komandirskie affichait une avance de deux minutes et 27 secondes, soit 147 secondes d'avance. Ramené à exactement sept jours cela fait une avance de 150 secondes (2 minutes et 30 secondes) par semaine, soit 21.5 secondes de dérive en moyenne par jour.

Certes, ce n'est pas la précision COSC (-4 seconde à +6 secondes par jour) qu'atteignent certaines montres de luxe qui donnent une heure juste à 99.99% sur une période de 24h. Mais ma Komandirskie donne une heure juste à 99.98% sur la même période, pour un prix des centaines de fois inférieur. Dans la pratique, cette précision est tout à faite suffisante pour ne pas rater un train ou un rendez-vous. Et remettre à l'heure sa montre une fois par semaine fait de toute façon partie du charme désuet des montres mécaniques ;)

Revue softshell Helikon Tex Trooper

Le modèle Trooper de chez Helikon Tex est une veste légère de type softshell, composée de 98% de nylon et de 2% de Spandex, avec un traitement déperlant à base de Teflon. Cela lui permet d'être raisonnablement imperméable tout en restant respirante.

Vest softshell Helikon Tex Trooper.jpg

Sa coupe près du corps, sans être trop serrée même si on a pas un physique de marathonien participe à la conservation de la chaleur de même que l'arrière de la veste un peu plus long pour protéger le bas du dos (pour info je mesure 1.77m et la veste est un modèle de taille L).

Softshell Helikon Tex Trooper portée

Coté fonctionnalités, la veste propose deux poches de poitrines dotée d'anneaux D-ring, deux poches sur le haut du bras dotées de Velcro, une poche sur l'avant bras, une poche intérieure et une poche à l'arrière de type gibecière. Des ouvertures réglables sous les aisselles sont proposées pour une meilleure ventilation si besoin, et une capuche repliable est incluse dans le col. Les tirettes des fermetures éclair sont pratiques. Par contre il ne faut pas trop charger les poches qui du fait de la matière très légere de la veste forment vite des excroissances peu élégantes. Les renforts de tissus internes sont également déroutants au début car on a vite fait de les confondre avec des poches alors qu'ils ne sont là que pour protéger les cables si on utilise des baladeurs ou des matériels radio.

En ce qui concerne la plage de température de confort, je la situe entre 5 degrés et 25 degrés pour une utilisation urbaine, en portant juste un t-shirt et une chemise en dessous. La veste coupe très bien le vent. Pour la pluie, elle protège bien d'une pluie légère sur une durée courte (je n'ai pas pu tester sur une durée longue).

De mon point de vue, la Trooper est davantage une veste d'appoint qu'une veste principale de mi-saison. Sa compacité la rend parfaite à la belle saison pour mettre dans un sac de rando ou dans un sac EDC en cas de rafraîchissement imprévu. Pour une veste de mi-saison, je préfère encore les parkas légères en Gore-Tex comme on en trouve chez Décathlon ou Aigle, ou s'il fait un peu plus chaud une veste en coton robuste comme en propose la marque Carhartt. Le prix est un peu cher également à mon goût, car la veste est proposée entre 80 et 100€. A 50€ ce serait une super affaire. Au tarif actuel, bof.

Débit de dose et distance

La théorie dit que le débit de dose d'une source radioactive ponctuelle est inversement proportionnel au carré de la distance. Ainsi, si le débit de dose est de X à une distance A, alors le débit à une distance B est égal à (X*A²)/B². Autrement dit, le débit de dose est divisé par 4 en doublant la distance, et divisé par 8 en triplant la distance.

Comment vérifier expérimentalement la théorie ? J'ai déplacé une source le long d'une règle, avec au point zéro mon spectromètre Armadillo, reconverti pour l'occasion en simple compteur grâce au logiciel Theremino Geiger.

Expérience mesure du débit de dose en fonction de la distance

Les mesures ont été effectuées tous les 2cm, avec un temps de mesure pour chacune suffisamment long pour que l'incertitude soit inférieure à 5%. Au contact, la source affichait 82 CPS et 24cm plus loin 0.47 CPS. Voici la courbe représentant l'ensemble des mesures, avec en pointillé la courbe prédite par la théorie. L'axe horizontal représente la distance en cm :

Graphe débit de dose vs distance

Les mesures à partir d'une distance de 6cm collent bien à la théorie. Pour les distances inférieures à 6cm, c'est une autre histoire, parce qu'a de si faibles distances la source ne peut plus être considérée comme ponctuelle. On considère en effet en radioprotection qu'une source est vraiment ponctuelle quand la distance entre le détecteur et la source est 5 fois plus grande que la plus grande dimension de la source, et à peu près ponctuelle quand cette distance est 2 fois plus grande que la plus grande dimension de la source. Dans ce dernier cas, le débit est alors surestimé de 5%. Ma source ayant un diamètre apparent de 3cm, cela donnerait normalement une zone de surestimation entre 6cm et 15cm. Celle-ci n’apparaît pas sur mon graphique car j'ai pris comme valeur de référence le débit de dose à 12cm. Par contre on constate bien une surestimation pour la zone de 0 à 8cm.

Moralité : si vous devez vous protéger d'un objet radioactif (ou soupçonné de l'être) prenez simplement de la distance, car le débit de dose diminue très vite. Et à l'inverse ne prenez pas un objet fortement radioactif avec les doigts car la dose localement reçue aux extrémités pourra être élevée.

Kit d'urgence / trauma kit EDC

Les attaques terroristes récentes à Paris et Bruxelles le montrent : nul ne peut prédire quand on aura à faire face à une urgence médicale. Même en l'absence de risque terroriste, les accidents de la route, les accidents du travail et les accidents domestiques font chaque années des milliers de morts en France.

Pourquoi alors ne pas se constituer un kit de base pour pouvoir parer au plus pressé, à savoir stopper ou limiter une hémorragie ? C'est sur cette réflexion que j'ai mis au point mon kit, qui s'ajoute au kit bobologique inclus dans mon kit EDC. Pas de question de "jouer" au docteur ici, je ne suis pas un praticien de santé. C'est pourquoi j'ai inclus dans mon kit juste de quoi constituer un pansement compressif (ou un pansement simple, qui peut le plus peut le moins).

Kit d'urgence EDC

Mon kit trauma est donc constitué de 4 gants nitrile, de 2 compresses 8 plis 10*10cm, d'un mouchoir de la Bundeswehr, et d'une bonne longueur de bande de contention cohésive large, pour pouvoir entourer un membre ou un crâne. Le mouchoir a pour vocation de faire tampon entre les compresses et la bande cohésive, pour augmenter la pression sur la plaie. Il pourrait également servir à emballer une extrémité, ou servir de tourniquet improvisé sur de petites sections. Les gants servent à se protéger.

Le tout tient dans une pochette CK Magma en nylon de 22cm*17cm. Le poids de l'ensemble est ridicule : 150g. Cette configuration n'est pas la plus compacte, mais elle extra plate et s'insère très facilement dans un sac en contexte civil. Ici la pochette glissée dans la poche avant de ma besace Wombat :

Trauma kit EDC dans sac

Et vous que mettez-vous dans trauma kit, si vous en avez un ?

Seiko SNX447 : délicieusement vintage

Bien que de fabrication récente, le modèle SNX447 de chez Seiko possède un look très vintage, de par ses dimensions, de par la forme de son boitier et de par son cadran vert jade.

Montre Seiko 5 SNX447

Le diamètre du boitier hors couronne est de 36mm environ pour une épaisseur de 11mm, soit la taille classique des montres habillées et des montres anciennes. La couronne est située à 4h. Le bracelet est de type Oyster, en tôle d'acier pliée. Si la tôle pliée est délaissée aujourd'hui au profit de l'acier massif, il faut savoir que c'est Rolex qui introduisit ce type de bracelet dans les années 70. Le bracelet choisi par Seiko participe donc au coté vintage de celle-ci.

seiko-snx447-profil.jpg

La cadran vert jade soleillé est de toute beauté. Les indices appliqués sont bien visibles et brillent bien dans le noir du fait de leur surface (mais pas très longtemps). Si vous n'aimez pas le vert, la montre est disponible dans de multiples versions, notamment avec cadrans noir (SNXS79), argenté (SNX111), bleu (SNXS77), champagne (SNX995) et doré (SNXS81).

Au niveau de la mécanique, s'agissant d'un modèle de la gamme Seiko 5, on y retrouve le très classique mouvement automatique 7S26 à 21 rubis, avec une réserve de marche de 43h environ.

Le modèle est relativement rare. On le trouve des fois chez Amazon (mais pas à l'heure où j'écris cet article). Ne pas hésiter à mettre une alerte dans Ebay pour être averti dès qu'un exemplaire est proposé à la vente.

Lunettes improvisées pour myopes

Vous êtes myope ? Vous avez du mal à voir de loin ? Imaginez votre détresse si en cas de catastrophe vous perdiez ou cassiez vos lunettes... Heureusement cette astuce pourrait bien vous sauver la vie : trouvez un morceau de carton ou une feuille de plastique opaque, ou du duct-tape, et percez-y un trou avec une épingle ou un cure-dent comme ceci :

Diaphragme improvisé pour myopes

Maintenant regardez au travers de ce trou : votre vision devrait être bien plus nette, même si moins lumineuse. Voici ce que donne l'utilisation de ce diaphragme improvisé avec un enregistreur photo/video en position macro pour simuler une myopie. A gauche la vision nue, à droite la vision avec diaphragme :

comparatif-diaphragme.jpg

Ce diaphragme peut être tenu à la main, ou fixé à une monture cassée ou improvisée. Il peut même être fait sans carton en pliant l'index en colimaçon contre le pouce de façon à former un diaphragme.

L'astuce n'est pas nouvelle : c'est la même technique qui est utilisée dans les appareils photos pour faire varier la profondeur de champ, ainsi que dans les systèmes de visée à dioptre pour avoir la cible et le guidon bien nets.

Duct tape 911, ou les usages médicaux du duct tape

Duct tape 911 est un petit livre en anglais de 103 pages écrit par James Hubbard, un médecin américain également auteur du blog The survival doctor.

Duct-Tape 911

Dans cet ouvrage, l'auteur explore les utilisations médicales possible du duct tape. Quantité d'usages sont présentés : atèles, straps, pansements, protections oculaires, protection des ampoules, construction de lunettes de soleil improvisées... et même traitement des verrues !

Illustration Duct Tape 911

L'auteur étant un médecin avec plusieurs dizaines d'années d'expérience, les informations délivrées sont a priori sérieuses. L'auteur insiste sur le fait que ces usages sont pour la plupart à utiliser en dernier recours, et qu'il faut toujours consulter un professionnel dès que possible. Un rappel est également fait sur le fait que la partie adhésive du duct tape contient du latex, ce qui peut être un problème pour les personnes qui y sont allergiques.

Illustration Duct Tape 911

J'ai bien aimé ce livre. Les explication sont claires et les illustrations nombreuses. Surtout c'est une excellent source d'inspiration sur l'utilisation du duct tape dans un contexte de situation dégradée. A moins de 10€ sur Amazon ce n'est pas l'investissement du siècle et son contenu pourrait s’avérer utile :)

Expérience : décroissance des descendants du radon

Le radon, c'est pas bon. Mais ce gaz radioactif permet de faire quelques expériences intéressantes, comme l'étude de la décroissance radioactive. Pour cette expérience, j'ai d'abord collecté les descendants du radon présents dans l'air à l'aide d'un ballon électrisé, pendant environ 60 minutes. J'ai ensuite dégonflé le ballon, l'ai compacté sous forme de rouleau pour concentrer la radioactivité, puis je l'ai posé au contact de mon compteur geiger pour mesurer l'activité initiale de celui-ci, et son évolution dans le temps.

L'activité de départ n'était pas extraordinaire cette fois-ci, 75-80 CPM environ, contre plusieurs centaines quand j'avais tenté cette expérience la première fois. Cela dit, l'étude de l'évolution dans le temps de l'activité montre quand même bien le phénomène de décroissance :

Courbe de décroissance des descendants du radon

La courbe bleue correspond au nombre de CPM (coups par minute) mesurés, la courbe rouge correspond à la régression exponentielle des mesures. La pseudo-période mesurée, c'est-à-dire le temps pour que l'activité de l'échantillon diminue de moitié, est de 40 minutes environ, ce qui coïncide avec les données de la littérature scientifique, qui évoquent des pseudo-périodes variant de 30 à 40 minutes en fonction de l'abondance des différents descendants du radon. Cette pseudo-période est influencée principalement par la désintégration du polonium 218 en plomb 214 (demi-vie de 27 min), et par la désintégration du plomb 214 en bismuth 214 (demi-vie de 20 min).

Radioactivité, compteurs geiger et seuil de décision

Face à une mesure plus élevée que la normale, comment savoir si la valeur affichée par un compteur geiger correspond bien à une radioactivité avérée, ou simplement à une variation naturelle du bruit de fond ?

Les professionnels utilisent la notion de seuil de décision. Le seuil de décision (SD) est la valeur en nombre de détections nettes à partir de laquelle on peut affirmer de façon sûre qu'on est en présence d'une radioactivité additionnelle, avec une certitude connue. Sa valeur est donnée par la formule SD=k*√(2*(BdF+1)) dans laquelle k est un facteur d'élargissement pouvant aller de 1 à 3 et où BdF est le bruit de fond, exprimé en nombre de détections. Le facteur k doit être fixé à 2 pour une certitude de 95% et à 3 pour une certitude de 99.9%.

Si par exemple un compteur geiger affiche un bruit de fond de 26 CPM, le seuil de décision avec une incertitude de 99.9% sera de 3*√(2*(26+1)) soit environ 22 CPM. On sera donc certain à 99.9% d'être en présence d'une radioactivité additionnelle si le nombre de CPM affiché par l'appareil est supérieur de 22 CPM au bruit de fond, soit 48 CPM. Si on prend un facteur k de 2, on sera certain à 95% d'être en présence d'une radioactivité additionnelle si le nombre de CPM affiché est supérieur à 26+15=41 CPM.

Notez que le seuil de décision n'est pas directement proportionnel au nombre de détections. De ce fait on aura tout intérêt à faire des mesures longues quand cela est possible. Si le bruit de fond moyen est de 26 CPM mais que cette moyenne est établie sur 10 minutes, le seuil de décision sera de 3*√(2*(260+1))=68. On sera donc certain pour des mesures de 10 minutes d'être en présence de radioactivité à partir de 328 détections, soit un CPM moyen de 32.8 CPM au lieu de 48 CPM pour des mesures d'une minute. Les mesures sont longues permettent donc de détecter des activités plus faibles faibles.

Maintenant que penser d'une mesure qui est supérieure au bruit de fond mais reste inférieure au seuil de décision ? On ne peut être certain qu'il y a bien de la radioactivité. Mais une autre notion appelée limite de détection (LD) nous dit que si malgré tout il y a de la radioactivité, son activité ne peut être supérieure à deux fois la limite de détection (LD= 2*SD). Ainsi si le bruit de fond est de 26 CPM et que la mesure est de 35 CPM, on ne peut pas affirmer de façon sûre qu'il y a de la radioactivité puisque le seuil de décision brut est de 48 CPM. Mais en tout état de cause, la radioactivité éventuellement présente ne pourra pas être supérieure à 2*22=44 CPM.

10 applications Android pour prévoyants et survivalistes

Je ne suis pas un adepte du smartphone et pense que les gens devraient davantage lever les yeux de leur écran. Néanmoins je possède sur ma tablette quelques applications Android qui pourront plaire aux personnes prévoyantes, aux tactical nerds et bien sûr aux survivalistes ;) Les voici :

Fiches secourisme PSC-1 permet de réviser en tout lieux ses connaissances en matière de premiers secours. La base de l'appli étant le référentiel PSC1, l'information contenue est des plus sérieuse, même si la présentation est un peu spartiate. En plus visuel et didactique, l'appli Les gestes qui sauvent, éditée par l'Union Départementale des Sapeurs-Pompiers d'Ille et Vilaine, est un excellent complément.

Conseils voyageurs est édité par le ministère des affaires étrangères. C'est un must en voyage car toutes les informations relatives à la sécurité y sont présentes, pays par pays. Les contacts des ambassades et consulats sont également inclus.

Géoportail fournit quantité d'informations cartographiques pour la France, avec une interface très efficace. Les fond des cartes topographiques et la vue satellite sont particulièrement intéressants. L'appli ne fournit cependant des données que pour la France. A l'étranger Google Maps sera votre ami.

GPS status est une appli GPS simple mais efficace, qui vous donnera vos coordonnées et pourra servir de boussole d'appoint. Du matériel dédié est bien sûr préférable, mais si votre téléphone ou votre tablette est tout ce que vous avez sous la main, cette appli pourra être très utile.

Un front orageux se dirige sur votre région ? Surveillez l'activité orageuse en temps réel avec l'application Blitzortung Lightning Monitor. Toujours dans la thématique météo accédez aux données ultra précises des aéroports avec l'application Metam qui vous donnera la température, la pression atmosphérique, les précipitations et plein d'autres indications.

Pour garder un oeil sur les niveaux de radioactivité en France, téléchargez l'application Teleray de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucélaire. Vous y trouverez en quasi temps-réel les données du réseau de balises de surveillance de l'IRSN. Et en cas de souci, ou si vous êtes simplement curieux en matière de radioactivité, installez l'application Isotope Browser de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique pour en savoir plus sur les différents radioéléments.

Détecteur de radon Corentium Canary

Savez-vous quelle est la principale source d'exposition des français à la radioactivité ? Ce ne sont pas les centrales nucléaires, ni les radioélements libérés lors des centaines de tests atomiques, ni les retombées des nuages radioactifs de Chernobyl ou Fukushima. La principale source d'exposition, et de loin, est un gaz naturel, le radon. Le fait qu'il soit naturel n'en fait pas un gaz inoffensif : le radon serait à l'origine en France de 1000 à 3000 décès par cancer du poumon, et des recherches sont menées pour voir s'il ne serait pas impliqué dans d'autres maladies, comme les leucémies infantiles.

Carte radon France (données IRSN)

Le radon est un produit de la désintégration du radium, lui même issu de la désintégration de l'uranium. C'est surtout à l'intérieur des maisons qu'il pose problème, car il tend à s'y accumuler. Toutes les régions ne sont pas concernées de façon égale par le risque radon. Les régions granitiques, au sol riche en uranium, sont les plus concernées comme la Bretagne, le Massif Central, la Corse, le Limousin... Les région sédimentaires sont moins à risque en général mais le taux de radon peut néanmoins être localement élevé quand il y a des failles. C'est le cas par exemple de certains endroits du pays minier dans le Nord Pas-de-Calais. Le mieux est donc d'interroger le site de l'IRSN pour connaître le potentiel radon de votre commune (ou le site de l'AFCN pour la Belgique).

Le radon ne peut pas être détecté avec un compteur geiger. D'abord parce que c'est un émetteur alpha et que la plupart des compteurs geiger ne détectent que les rayons beta et gamma, et surtout parce que les activités volumiques sont trop faibles pour être mesurées avec ce type d'appareil. Jusque ici, le seul moyen pour un particulier de mesurer la présence de radon était d'acheter un kit au charbon actif, de le laisser 2 mois dans la maison sans y toucher et de le renvoyer à un laboratoire pour obtenir les résultats de la mesure. Pas très rapide ni très pratique.

Détecteur de radon Canary

Heureusement, la technique progresse et la société norvégienne Corentium a mis au point un détecteur électronique, le Canary, qui non seulement affiche des résultats plus rapides, mais est aussi plus précis. L'incertitude de la mesure est ainsi de 20% après une semaine et 10% après un mois. Pour atteindre cette précision, le détecteur utilise la spectrométrie alpha. Il faut compter une semaine de mesure pour obtenir des résultats statistiquement fiables, même si on peut déjà avoir une idée approximative de la quantité de radon au bout de 24h à 48h.

Le Canary est un appareil très simple à utiliser, il est d'ailleurs dépourvu de tout bouton et se met en route dès que les 3 piles AAA qui l'alimentent sont insérées. Il faut toutefois veiller à bien positionner le Canary pour que les mesures soient justes : l'appareil doit ainsi être positionné à plat, à au moins 50cm du sol et à au moins 1.50m de toute porte, fenêtre ou bouche d'aération. Il est également suggéré d'effectuer les mesures en période de chauffage. L'autonomie du détecteur avec un jeu de piles est de 2 ans, ce qui fait qu'on peut laisser l'appareil allumé en permanence.

Le Canary affiche trois mesures, toutes exprimées en Becquerels/m³. Le "long term average" correspond à la moyenne de l'activité radon depuis que l'appareil est allumé. C'est donc une mesure sur le (très) long terme. Le "short term average" correspond aux moyennes des activités pour les sept derniers jours et les dernières vingt-quatre heures. La moyenne des sept derniers jours est actualisée une fois par jour, tandis que la moyenne des dernières vingt-quatre heures est actualisée toutes les heures. Ce qui est pratique pour constater soit les variations naturelles, soit les résultats des actions d'aérations destinées à faire baisser le radon.

A mon domicile, en métropole lilloise, la concentration moyenne en radon affichée par le Canary pour le rez-de-chaussée est de 25 Bq/m³ ce qui coincide avec les données IRSN pour ce lieu. Ce niveau d'activité est satisfaisant en terme de risque, puisque il est sensiblement inférieur au seuil des 100 Bq/m³ que l'OMS recommande de ne pas dépasser, et est également bien inférieur au futur maximum légal européen de 300 Bq/m³ à l'intérieur des habitation fixé par la directive Euratom de 2014. A l'étage, dans la pièce ou je stocke mes quelques minéraux radioactifs ainsi qu'une montre et un réveil au radium, la concentration est encore plus basse : 20 Bq/m³. Ce qui montre que la faible quantité de radioéléments qui s'y trouve n'est pas un problème en terme d'émanations de radon, d'autant plus que tous ces objets sont stockés dans des sachets plastiques et conteneurs étanches.

Le détecteur de radon Canary peut être acheté directement auprès du fabriquant pour 199€ environ et est également proposé par Amazon et quelques distributeurs français. Merci à Halvor Wøien de la société Corentium pour avoir permis ce test !

Morale patches

Utilisé au moins depuis la 1ère guerre mondiale, même si sa désignation actuelle date de la guerre du Vietnam, le "morale patch" est un écusson réglementaire ou non, dont la vocation est de booster le moral de son porteur et d'affirmer sa personnalité. Ils sont la déclinaison textile des pin-ups et autres embellissements que les pilotes apportaient à leurs avions de combat. Aujourd'hui les morale patches ne sont plus l'apanage des seuls militaires, et nombre d'amateurs civils de matériel tactique les utilisent pour personnaliser leurs sacs ou leurs vêtements. Une bonne source de patchs est Ebay, qui retourne des milliers de résultats avec des requêtes telles que "velcro patch" ou "morale patch".

Ma collection à ce jour :

morale-patch-1.jpg

morale-patch-2.jpg

morale-patch-3.jpg

Machette-sabre 32 Dumas Ainé

A l'époque où je cherchais une machette, mon choix s'est porté sur le sabre à canne 32 Dumas Ainé. En effet, vivant dans le nord de la France et non pas en milieu tropical, je cherchais une longue lame capable de couper du bois plus que des herbes et des lianes.

Machette sabre 32 Dumas Aine

Le sabre Dumas Ainé, avec sa lame en acier carbone de 3.5mm de large, apporte un supplément de rigidité et d'inertie bienvenus. L'émouture est plate. Sa lame de 32cm est suffisamment longue pour "chopper" et suffisamment compacte pour être maniable. Son poids est d'environ 350g. Au jardin je la trouve parfait pour ébrancher, couper des morceaux de faible section et tailler des pointes. Moins fatigant qu'une hachette, plus polyvalent qu'un sécateur.

Seul défaut, son manche en bois dur pas très confortable car transmettant les chocs. Il faudrait que je lui bricole une surcouche amortissante. Un fourreau serait aussi appréciable. Pour le reste c'est du tout bon !

Il est dommage que peu de commerçants la distribuent en France métropolitaine alors qu'elle est paraît-il très courante à la Réunion, et qu'elle est fabriquée à Thiers. On peut la trouver chez Coronado Project qui la vend aussi sous forme de kit avec étui kydex custom.

Lutétium

En matière d'éléménts radioactifs naturels, tout le monde en a déjà au moins entendu parler d'uranium et de thorium. Mais connaissez-vous le lutécium ?

Lutetium metal

Le lutécium est un métal de la famille des terres rares. Deux isotopes de cet élément existent, le lutetium 175 qui est stable, et le lutetium 176 un radionucléide primordial qui représente 2.6% des atomes de cet élement.

Si le lutécium 176 est radioactif, son activité est très faible du fait de sa demi-vie très longue : 36 milliards d'années, plus de deux fois l'âge de l'univers ! Mon échantillon d'un gramme ne fait pratiquement pas réagir mon compteur geiger (27.6 CPM au contact contre 26.6 CPM pour le bruit de fond pour une mesure de 16 minutes, soit bien en dessous du seuil de décision). Par contre les émissions gamma sont étonnamment visibles lors d'une spectrométrie gamma, avec la présence de deux pics caractéristiques à 202 et 307 keV :

Spectre gamma Lutetium

Il aura quand même fallu 17000 secondes pour obtenir ce spectre :)

Citizen Eco-Drive BM6831-24B : une flieger solaire

Le modèle BM6831-24B de chez Citizen est une montre à quartz dont le look s'inspire fortement des montres d'aviateurs allemandes de la seconde guerre mondiale ("Beobachtungsuhr Baumuster A", aussi appelées "Flieger type A"). La montre fait également un petit emprunt aux "field watch" américaines, avec la présence d'un second index allant de 13h à 24h.

Montre Citizen BM6831

La BM6831-24B fait partie de mes montres les plus larges (42mm hors-couronne) mais se porte très facilement de par sa faible épaisseur (à peine 10mm) et ses cornes courbées :

Montre Citizen BM6831 vue de côté.jpg

La montre est livrée d'origine avec un bracelet deux pièces en nylon beige. Le trouvant personnellement un peu pâle, je l'ai remplacé par un NATO 20mm de type "Bond" noir et brun.

Wristshot Citizen BM6831jpg

La BM6831-24B comme beaucoup de montres Citizen est équipée de la technologie Eco-Drive, qui permet de recharger la batterie en utilisant l'énergie solaire. C'est le cadran qui sert de capteur. Je trouve la technologie assez bluffante : s'il n'y avait pas la mention Eco-Drive sur le cadran, rien ne permettrait de dire qu'il s'agit d'une montre solaire. La réserve de marche est de 6 mois une fois la batterie entièrement chargée (cf le manuel). Bien que je ne porte la montre peut-être qu'une semaine tous les 3 mois, et que je la conserve dans une pièce plutôt sombre, je n'ai jamais épuisé la réserve de marche. Il ne faut donc pas d'énormes quantités de lumière pour conserver la montre en état de fonctionnement. De toute façon, si la batterie passait sous un niveau critique, la montre le signalerait en bougeant la trotteuse toutes les 2 secondes au lieu de toutes les secondes. Malin non ?

La gamme BM6831 semble ne plus être fabriquée, mais on trouve encore nombre de variations chez divers distributeurs. Quelques exemples parmi d'autres : bracelet nylon beige et cadran blanc, bracelet métal et cadran noir, bracelet métal et cadran blanc, bracelet nylon khaki, cadran noir et index jaunes.

- page 1 de 7